TOP 14 - Castres ne doit surtout pas gâcher contre Clermont

  • Face à un Clermont amoindri, Wilfrid Hounkpatin et les Castrais se veulent prudents.
    Face à un Clermont amoindri, Wilfrid Hounkpatin et les Castrais se veulent prudents. Laurent Frezouls / Icon Sport - Laurent Frezouls / Icon Sport
Publié le

Samedi, le Castres olympique a une occasion en or de sécuriser un peu plus sa place dans le top 6 face à des Clermontois qui ne peuvent pas se permettre de perdre. C’est chaud !

Quatre matchs. Deux déplacements (à Biarritz et à Pau) et deux réceptions (de Clermont puis de Perpignan). Voilà le programme à négocier pour les Tarnais qui caressent le doux rêve de s’inviter en phase finale, eux qui avaient échoué dans cette entreprise pour un petit point la saison passée. Pour faire un pas de plus vers ce Graal, les Tarnais doivent commencer, samedi, par triompher d’une équipe de Clermont qui ne viendra pas dans la sous-préfecture du Tarn pour visiter le musée Goya, mais bien pour essayer de faire chuter les Castrais, invaincus à Pierre-Fabre depuis 19 matchs et dix-sept mois (dernière défaite le 22 décembre 2020 face à Brive, N.D.L.R.).

Wilfrid Hounkpatin, le pilier droit du CO, qui a annoncé en début de semaine avoir prolongé son contrat au CO jusqu’en 2026, n’en dit pas moins : «Je me suis laissé dire que les Clermontois étaient arrivés jeudi à Castres. Quand une équipe quitte ses terres trois jours avant une rencontre, c’est qu’elle se déplace avec de grosses intentions.» Et le puissant droitier de reprendre : «Clermont va sans doute jouer sa qualification samedi. Ils sont dans une situation un peu similaire à la nôtre. C’est une très grosse équipe, avec des joueurs de qualité dans toutes les lignes. Je m’attends à un énorme combat.»

Un Tarnais prévenu en vaut deux !

Des propos corroborés par Pierre-Henry Broncan, le manager tarnais : «La venue de Clermont sera un match capital. Nous savons que les Clermontois ont aussi une qualification à accrocher, ils vont vouloir combattre et venir gagner à Pierre-Fabre. C’est une équipe toujours très solide devant, avec de beaux arguments derrière. Ils ont un effectif très profond avec des joueurs de classe internationale dans toutes les lignes et de toutes générations. C’est une équipe très dangereuse qui arrive samedi.» Actuellement huitièmes du classement avec cinq points de retard sur le CO, les Clermontois abattront samedi une de leur dernière carte dans la course au top 6. Une défaite, si elle venait en plus à être conjuguée à une victoire du Racing 92 voire de Lyon, serait quasiment rédhibitoire pour les Jaunards, qui pourraient accuser jusqu’à huit points de retard sur la sixième place, à trois journées de la fin. Un gouffre.

Un Tarnais prévenu en vaut deux. Au cœur d’une semaine auréolée de bonnes nouvelles avec les prolongations d’Hounkpatin puis de Cocagi, les protégés du quintet Broncan- Worsley – Darricarrère - Wihongi – Caballero ont toutes les cartes en mains pour offrir à Rodrigo Capo Ortega, dont la célébration de la fin de carrière devrait animer la mi-temps du match, une victoire qui leur offrirait une réelle petite marge de manœuvre pour gérer les trois dernières échéances en vue de la qualification. Surtout, ne pas gâcher !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David BOURNIQUEL
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?