Coupe du monde : Le France Rugby Tour 2023 ouvre la voie

  • Le France 2023 Rugby Tour ouvre la voie
    Le France 2023 Rugby Tour ouvre la voie - CHARLIER PIERRE
Publié le

Après un premier voyage à travers le pays en septembre-octobre 2020, le France 2023 Rugby Tour repart sur les rails dès le 21 juillet 2022, pour rallier toutes les régions de l’Hexagone.

Une Coupe du monde de rugby, ce n’est pas qu’un ballon de rugby, trente acteurs sur le terrain et des supporters en transe. Le Mondial 2023 a débuté depuis de longs mois, sans gonfle dans les parages mais avec un moyen de transport en tant que grand représentant. On pense bien évidemment au France 2023 Rugby Tour. Le train du rugby a sillonné l’Hexagone une première fois fin 2020 de manière à offrir une petite mise en bouche aux plus grands amateurs du ballon ovale et bien d’autres.

Pour l’édition 2022, c’est une durée de séjour encore plus longue qui va être offerte au train du rugby. Il débutera son aventure depuis Lille, le 21 juillet prochain jusqu’à Paris, le 12 novembre. Pas moins de 51 villes seront visitées, comme Marseille, La Rochelle ou encore Bordeaux. Au cœur de ce train, l’exposition ludique verra encore une fois le jour. Chaque personne qui le souhaite pourra visiter le train pour admirer cette exposition autour de la solidarité et de l’engagement. Les plus curieux pourront par exemple se mettre dans la peau d’un joueur disputant le match d’ouverture de la compétition, découvrir les équipes qualifiées pour le Mondial ou alors visiter un musée interactif autour de la Coupe Webb Ellis, ce sera alors l’occasion de découvrir l’histoire de la Coupe du monde de rugby.

« Le contrat est pour l’instant

rempli à 100% ! »

Bien évidemment, ce train n’a pas seulement pour objectif de dégager la route au ballon de rugby qui arrivera lui fin 2023 dans l’Hexagone. Le France 2023 rugby tour a tout d’abord pour but d’aller à la rencontre des acteurs locaux. « Il faut dans un premier temps expliquer nos ambitions et nos engagements vis-à-vis d’enjeux sociétaux », avoue Claude Atcher. Et le directeur général de France 2023 n’est absolument pas déçu du rendement final de cette initiative. Il estime « que le contrat est rempli à 100% ! », avant de poursuivre : «Nous voulons que cet événement sportif qu’est la Coupe du monde de rugby ait un impact positif sur la société.» Durant les quatre mois de ce voyage, le trophée Webb-Ellis sera présent à bord du train du rugby. Lors de son premier périple en 2020 le "We love 2023 tour" avait fait une escale exceptionnelle à Menton (Alpes-Maritimes), ville dans laquelle repose le précurseur de notre sport. 2023 sera l’occasion de célébrer le bicentenaire du rugby, né en 1823 après un geste disruptif de ce bien nommé Webb Ellis. Début de la nouvelle aventure dans un peu plus de trois mois !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?