Top 14 - L'enseignement du week-end : une lutte en rouge et noir pour le top 6

  • Une lutte à trois en rouge et noir se dessine pour le top 6, avec Toulouse, Lyon et Toulon.
    Une lutte à trois en rouge et noir se dessine pour le top 6, avec Toulouse, Lyon et Toulon.
Publié le , mis à jour

Le point de bonus ramené par Toulouse du Vélodrome n’est d’ores et déjà pas anecdotique, puisqu’il permet au Stade de conserver sa place dans le top 6. Et pourrait bien s’avérer d’une importance cruciale au bout du compte...

Certes, à trois petites journées de la fin du Top 14, aucune équipe n’est encore mathématiquement qualifiée pour les phases finales. N’empêche que l’on commence à y voir beaucoup plus clair aujourd’hui et qu’en matière de lutte pour le top 6, c’est plus que jamais vers une lutte à trois en rouge et noir que l’on semble se diriger, avec Toulouse, Lyon et Toulon au coude à coude pour valider le sixième ticket en direction des phases finales… À ce titre ? Malgré sa remarquable dynamique du moment, le RCT semble à l’évidence l’équipe la moins bien placée dans ce sprint final.

Parce qu’il compte encore trois points de retard sur ses concurrents, d’abord. Mais surtout parce qu’il sera le seul à se déplacer à deux reprises lors des trois dernières journées, sur les pelouses de Bordeaux et du Racing qui plus est. « On sait très bien que le moindre faux pas serait éliminatoire pour nous, alors on ne se prend pas plus la tête que ça, avouait samedi soir au Vélodrome l’ailier international Gabin Villière. Ce qui nous ôte aussi un peu de pression, c’est qu’on sait que si ça ne doit pas passer pour nous, il nous reste aussi le Challenge européen à jouer, avec une finale prévue à Marseille à laquelle on commence un peu à penser. »

Une perspective qui pourrait tout à fait devenir l’objectif numéro un du club, en cas de défaite à Bordeaux la semaine prochaine, par exemple. Ce qu’on ne leur souhaite évidemment pas…

Toulouse a les cartes en main

Toutefois, force est de constater que dans l’optique de ces trois derniers matchs, Toulousains et Lyonnais semblent bel et bien partis pour un sacré mano à mano, dans l’optique duquel le petit point de bonus récolté à Marseille par le Stade pourrait valoir son pesant de cacahuètes.

En effet, alors que le Lou n’affrontera plus que des membres du top 6 d’ici la fin de saison (réceptions de Montpellier et La Rochelle entrecoupées d’un déplacement à l’UBB), Toulouse semble avoir sur le papier d’un calendrier plus « abordable » puisque les hommes d’Ugo Mola se déplaceront à Brive après la Coupe d’Europe puis recevront la lanterne rouge biarrote en clôture du championnat. Tout sauf anecdotique d’autant que pour l’heure, le cas d’égalité avec le Lou leur est favorable en raison de leur meilleur point-average général (les deux équipes ayant marqué quatre points-terrain chacune lors de leurs confrontations directes).

« On ne tire pas de plan sur la comète, on essaie à ce stade de la saison de prendre les matchs comme ils viennent, soufflait le demi de mêlée Baptiste Germain. Mais ce qui est certain, c’est qu’on croit très fort en nous à l’approche de ce sprint final. » Un sprint qui sera évidemment compliqué par les échéances européennes, puisque les trois équipes demeurent en lice en Coupe d’Europe et devront en parallèle gérer leur effectif en conséquence…

Un exercice dans lequel le Stade toulousain semble conserver là encore une longueur d’avance de par son expérience de ce genre de situation, même s’il s’est avéré moins performant lorsqu’il a fait tourner cette saison. Un mot, pour conclure ? Eh oui, quand même, qui veut qu’en cas d’égalité au classement entre les trois équipes, celui-ci s’avérerait favorable au RCT (13 points terrains cumulés conter 10 à Toulouse et 4 à Lyon). Improbable ? Peut-être. Reste qu’au vu de cette saison de dingue, voilà bien le genre d’information à conserver dans un coin de la tête…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?