Top 14 - Lyon : Couilloud-Berdeu, le match de la maturité

  • Baptiste Couilloud a été l’un des grands artisans de la victoire lyonnaise à Brive.
    Baptiste Couilloud a été l’un des grands artisans de la victoire lyonnaise à Brive. Icon Sport
Publié le

La charnière lyonnaise a livré un match proche de la perfection face à Brive. Baptiste Couilloud et Léo Berdeu ont parfaitement su s’adapter aux conditions climatiques.

Il y a des gestes qui ne trompent pas. Quand l’ouvreur Léo Berdeu (23 ans) ceinture son demi de mêlée Baptiste Couilloud (24 ans), qui allait jouer rapidement une pénalité sous les poteaux brivistes en fin de première mi-temps après un temps fort lyonnais, c’est un vrai signe de maturité. « Ce sont des joueurs qui adorent attaquer, reconnaît Pierre Mignoni. Je pense que Baptiste Couilloud rêve de marquer des essais de 80 mètres, et il en est capable. Sauf qu’il faut qu’ils soient tous les deux capables de faire des matchs comme ils ont fait aujourd’hui. Et ça, ils ne l’avaient pas encore réalisé. Sur un match plein comme ça, jamais encore... »

Dominateurs dans le jeu au pied d’occupation, à l’image du 50-22 trouvé par le demi de mêlée en fin de première acte, animateurs quand il le fallait, les deux joueurs ont pu guider à leur main le jeu du Lou. « On devait avoir treize soldats et deux patrons à la charnière qui gère le tempo du match et l’occupation. Ils l’ont super bien fait. Ils n’ont quasiment pas fait d’erreurs. Quand les avants font le boulot et qu’ils le font aussi à la charnière, le rugby est plus simple », sourit le troisième ligne Dylan Cretin.

« Je veux les féliciter car ce sont des parties qui comptent, reprend le manager lyonnais. Ce sont des leaders stratégiques. Mais le sujet ce n’est pas eux, le sujet, c’est l’équipe. Ils ont du mal à comprendre, et j’étais pareil quand j’étais jeune. C’est à eux de faire gagner l’équipe, de la mettre dans le bon sens. Toutes les grandes équipes ont des charnières qui ne jouent pas pour eux. Cela ne veut pas dire que mes joueurs sont égoïstes. Ils doivent être capables de gérer, de faire avancer. »

26 points pour Berdeu

Le jeune ouvreur s’est notamment distingué en sanctionnant les nombreuses fautes brivistes, inscrivant 26 points au pied, dont un drop salvateur en toute fin de match pour doucher les derniers espoirs brivistes. « Le drop-goal de Léo Berdeu ? Il tape très bien les drops mais il n’en tape jamais, regrette l’ancien demi de mêlée. Ce soir, il prend l’initiative, il tape et c’est ce qu’il faut faire ! Il faut encore qu’ils prennent de la maturité. Il faut vraiment qu’ils progressent sur ça dans les années à venir. Il faut que ça devienne des tauliers. »

Ce match à Brive, dans des conditions dantesques, les aura à coup sûr fait grandir, à l’image de leur équipe.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?