Top 14 - Pau : Antoine Hastoy, de l’ombre à la lumière

  • Une fois replacé à l’arrière, Antoine Hastoy s’est montré à son aise.
    Une fois replacé à l’arrière, Antoine Hastoy s’est montré à son aise. Icon Sport
Publié le

Maladroit et parfois emprunté durant les deux tiers de la rencontre, le Palois Antoine Hastoy s’est révélé décisif une fois replacé à l’arrière. Mais trop tard…

Sur les réseaux sociaux, certains n’ont pas manqué d’ironiser sur la performance d’Antoine Hastoy. « Il est déjà Rochelais » ont notamment commenté plusieurs suiveurs de la Section paloise. Des réactions épidermiques face aux maladresses et autres mauvais choix de l’ouvreur palois qui rejoindra La Rochelle lors de la prochaine intersaison. Un exemple ? Ce coup de pied expédié directement en ballon mort sur pénalité quand un peu plus de précision aurait offert une belle occasion à son équipe (15e). Sans parler de cette inefficacité face aux perches (1/3 avant le repos).

Mais n’allez pas penser que cette défaite n’est que le fait d’Antoine Hastoy. Au contraire. L’œuvre est collective. « On a été mauvais, on s’est fait bouger, on a perdu un nombre incalculable de ballons, a confessé le troisième ligne Martin Puech. On n’est pas déçu d’avoir perdu, on est déçu d’avoir rendu une telle copie. Le gros problème, c’est la précision et la concentration. C’est rageant parce que si on avait mis plus de précision, le match était à notre portée. »

Difficile de le contredire à la lueur des opportunités de scorer totalement vendangées. Avec seulement six points inscrits avant le money-time, la Section a donné le bâton pour se faire battre. Mais si les joueurs de Sébastien Piqueronies sont passés si près d’un éventuel succès ou d’un match nul, c’est en grande partie en raison d’un choix stratégique opéré autour de la 50e minute de jeu.

Un repositionnement à l’arrière payant mais insuffisant

Exit Hastoy, repositionné à l’arrière, la place a été faite à Zack Henry à l’ouverture. Conséquence ? Un jeu un peu plus fluide teinté d’une plus grande vitesse d’exécution au sein duquel Hastoy s’est montré plus à son aise, jusqu’à inscrire les deux essais de son équipe. « Est-ce que ça vient de ce repositionnement, s’est interrogé Piqueronies. Oui et non, je garderai le secret pour moi. Mais, évidemment, si on a pris cette décision, c’était pour amener quelque chose. Je suis flatté que cela se soit vu. Après, la différence, c’est aussi que Zack (Henry) a eu des ballons à utiliser parce que notre conquête a été plus efficace, notamment la conquête aérienne. Et tout est lié. »

Et puis, même s’il a été plus à l’aise dans le jeu une fois au fond du terrain, Hastoy n’a pas mieux réglé la mire face aux perches. Il a raté une des deux transformations de ses essais, portant à huit le nombre de points abandonnés. Rageant lorsqu’on s’incline de trois points…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?