International - À Bristol, Gabriel Ibitoye peut-il se relancer ?

  • Gabriel Ibitoye évoluera à Bristol la saison prochaine.
    Gabriel Ibitoye évoluera à Bristol la saison prochaine. Icon Sport
Publié le

C’est un vrai pari que va tenter Bristol. Le club anglais a annoncé la signature de Gabriel Ibitoye (24 ans) pour la saison 2022-2023. L’ailier va donc retrouver le Premiership, qu’il a connu sous la tunique des Harlequins, avant un passage catastrophique en France.

Rappelez-vous, lors de l’intersaison 2020, l’ancien international moins de 20 ans anglais était la recrue star du SU Agen en Top 14. Les Lot-et-Garonnais pensaient avoir attiré dans leur filet une future référence de notre championnat. Premier match, un doublé face à Castres et puis... plus rien ou presque.

Au final, trop souvent blessé, il ne dispute que sept petits matchs sous la tunique du SUA, dont six en Top 14 avant de changer d’air et de s’envoler pour Montpellier. Dans l’Hérault aussi, l’histoire va tourner au cauchemar. Gabriel Ibitoye joue un peu plus, neuf matchs avec le MHR dont huit en tant que titulaire, mais il ne goûtera jamais à l’en-but, lui le chasseur d’essais.

Une saison en Israël

Après un passage catastrophique en France, l’Anglais quitte donc l’Hexagone par la petite porte. Ibitoye rebondit en... Israël. Dans la formation du Heat de Tel-Aviv. Il y marque quatre essais en six matchs. Au total, l’ancien joueur des Harlequins n’a disputé que vingt-deux matchs en deux saisons et c’est un vrai pari que tentent les Bears de Bristol. La formation emmenée par Pat Lam a bon espoir de relancer cet ailier de 24 ans bourré de talent. Réponse la saison prochaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?