Honneur - Le bon rebond bellevillois

  • Les Bellevillois heureux après leur victoire face au CO de Lyon en finale de secteur. Photo DR
    Les Bellevillois heureux après leur victoire face au CO de Lyon en finale de secteur. Photo DR Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le

Relégué en Honneur il y a quatre ans, le club rhodanien a gagné la finale de secteur, synonyme d’accession, grâce à un groupe jeune et volontaire, encadré par quelques vieux grognards et un staff qui avait déjà vécu une montée.

Belleville n’a pas tremblé. Le club rhodanien a décroché son billet pour la Troisième division, quittée en 2018, après plusieurs saisons à galérer en bas du classement. Et il l’a fait avec une certaine autorité : invaincu lors de la phase régulière, il s’est ensuite défait de Viriat, après prolongation, puis du CO de Lyon, en finale de secteur le 16 avril. Tout au long de la saison, il a su faire preuve de sang-froid, et gagner les matchs serrés en fin de match, contre Viriat, les trois fois, contre le Col en championnat ou encore à Bron. « Nous avons des certitudes dans notre jeu, rappelle l’entraîneur, Alex Verri. Nous usons les défenses en multipliant les temps de jeu. Nos rotations sont importantes : nous avons un très bon banc. Et la confiance accumulée au gré des victoires nous permet d’être moins stressés. »

Sans oublier qu’ils ont un coach, arrivé à l’intersaison avec Rudy Figuères, déjà maître d’œuvre d’une montée avec Rillieux, de Fédérale 3 à Fédérale 2, lors de son arrivée au club. « Je suis le premier surpris, sourit-il. C’est plutôt flatteur. » Outre le soutien de sa compagne, le coach s’appuie sur un mix fait de rigueur et de passion. « Les joueurs doivent le ressentir. » Le staff a également pris le temps de construire le projet de jeu, après avoir étudié les caractéristiques du groupe. L’arrivée de joueurs expérimentés, dont celle de l’ouvreur, Grégory Paquelet, et le retour d’anciens Bellevillois, a permis à un groupe jeune de prendre confiance. Le début de saison a enfin été prépondérant pour prendre confiance.

La finale de la ligue en vue

Après deux matchs de préparation convaincants contre Tarare (Fédérale 3) et Montchanin (leader en Honneur Bourgogne-Franche-Comté), Belleville a débuté son championnat par deux victoires en déplacement avant de prendre le meilleur sur Bron, prétendant à la montée. La fusée était lancée. Accession en poche, les Bellevillois vont maintenant essayer de se qualifier pour la finale de Ligue, samedi prochain, face au Cuc-Aubière. Les Clermontois ont eux connu un destin différent. Avec une majorité de matchs disputés à l’extérieur lors de la phase aller, ils ont mis la main sur la poule lors de la phase retour, avant de remporter la finale haut la main contre Mauriac. Avec Seyssins et Châteauneuf-Saint-Marcel, opposé dans l’autre demi-finale de ligue, le principal défi, avant l’adversaire, sera de se reconcentrer et d’éviter toute forme de décompression. « L’objectif du club est atteint, souffle Alex Verri. Maintenant, cela dépend des joueurs, de leur investissement. Cela leur appartient. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?