Rugby à XIII - Avril se termine à Perpignan pour les Dragons catalans

  • Les Dragons catalans retrouvent Gilbert-Brutus pour affronter Castelford qui vient de gagner ses quatres dernières rencontres. Et pour venir à bout de ce concurrent direct le pilier Julian Bousquet fera son grand retour. Photo Icon Sport
    Les Dragons catalans retrouvent Gilbert-Brutus pour affronter Castelford qui vient de gagner ses quatres dernières rencontres. Et pour venir à bout de ce concurrent direct le pilier Julian Bousquet fera son grand retour. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Fin de bloc pour les catalans avec le retour à Gilbert-Brutus pour la réception des Tigers de Castleford. La période de Pâques se conclura donc ce soir pour des Dracs qui seront au repos le week-end prochain, demi-finale de Cup oblige et après le marathon de six étapes du mois d’avril.

« Il y a un dernier virage à négocier après les deux déplacements que l’on vient de faire (Salford et Hull FC, N.D.L.R.). Les joueurs sont excitésà l’idée de retrouver Perpignan et ils ont surtout besoin de fraîcheur mentale pour battre une équipe qui vient de gagner ses quatre dernières rencontres », prévient l’assistant entraîneur Thomas Bosc qui préfère voir le bon côté des choses, côté effectif. « C’est compliqué de perdre tous les week-ends un joueur cadre de l’équipe sur blessure, mais nous avons un effectif de qualité et avec assez de profondeur pour faire des performances. Je n’ai aucun souci par rapport à ça. Notre demi de mêlée (Josh Drinkwater) s’est sérieusement blessé au niveau du pied (deux mois d’arrêt), mais je sais que son remplaçant sera à la hauteur. » Ceci est tout de même un nouveau coup dur pour l’équipe après celles de Mike McMeeken (poignet), Sam Tomkins (genou), Dean Whare (muscle pectoral) et Samisoni Langi (genou). Quatre longues blessures, mais qui ne perturbent pas le moral des troupes. Il est vrai que le retour du pilier Julian Bousquet est la bonne nouvelle de la semaine. Opéré d’une fracture du bras le 16 février, le pilier n’a qu’un seul match au compteur cette saison. « Sa rentrée va faire du bien dans le vestiaire et sur le terrain. C’est un leader du pack et de l’équipe, un garçon qui connaît très bien la compétition et qui va nous apporter une grosse stabilité et là où nous sommes puissants, nous le serons encore plus », dévoile Thomas Bosc.

Troisièmes, les Dragons catalans, qui ont perdu trois fois en Angleterre (St-Helens, Huddersfield et Hull FC), restent invaincus à Perpignan en Super League (élimination en Cup contre les Saints).

Éviter le piège

« C’est quelque chose que nous avons à cœur, ne pas perdre chez nous. Castleford arrive avec ses forces et ses armes devant. Il faudra sortir un gros match pour passer avant de bénéficier d’un week-end de repos qui sera du coup mérité », espère l’ailier Fouad Yaha qui est cette semaine encore sur le devant de la scène après avoir égalé le record du meilleur marqueur d’essais de l’histoire du club dimanche à Hull (87 essais) : « J’essaie de ne pas trop y penser, mais il y a toujours quelqu’un pour le rappeler, c’est normal aussi. J’ai toujours dit que j’aimerais bien battre ce record à Perpignan devant nos supporters », conclut le joueur de 25 ans, auteur de sept réalisations cette saison en championnat et quatre supplémentaires en Cup.

Diminués à des postes clés, les Dragons catalans devront éviter le piège face à un concurrent direct, qu’il est bon de maintenir à distance. Installés sur le podium de la compétition depuis de longues semaines, les Perpignanais doivent donner un dernier tour de vis avant d’appuyer sur le bouton pause et passer au mois de mai qui contrairement à avril (six matchs) ne comptera que deux rendez-vous.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno ONTENIENTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?