Rugby à XIII - le Toulouse Olympique dépassé

  • Maxime Puech, joueur du Toulouse Olympique. Photo DDM, Valentine Chapuis
    Maxime Puech, joueur du Toulouse Olympique. Photo DDM, Valentine Chapuis DDM - Valentine Chapuis
Publié le

Au MKM Stadium, le TO a concédé sa plus large défaite de la saison et reste scotché, À mi-parcours, à la dernière place. Lors de la réception de Wakefield, le 15 mai, la défaite sera interdite.

Le Toulouse olympique a bien mal achevé cette phase aller. Au MKM stadium, les hommes de Maxime Puech (capitaine d’un jour) ont ainsi concédé leur plus large revers depuis le début de la saison (-36). Une onzième défaite en douze rencontres qui conforte un peu plus les Olympiens au fond du classement à quatre longueurs de retard de Wakefield et Salford. Pour ce douzième rendez-vous de la saison, la large victoire des « Airlie Birds » ne porte pas à la moindre contestation. Rappelons que l’équipe de Brett Hodgson a actuellement le vent en poupe. Samedi après-midi, elle a brillamment confirmé son précédent succès aux dépens des Dragons catalans (14-8). Et pourtant l’entame fut toulousaine. Après moins de dix minutes de jeu, le centre Junior Vaivai a défloré le tableau d’affichage (6-0). L’euphorie a soudain fait place au doute. Le FC a mis la main sur le débat et contraint son adversaire à défendre. Dans ce domaine, la défense toulousaine n’a pas vraiment été à la fête. À neuf reprises, elle s’est inclinée. Tactiquement, le FC a réalisé la prestation parfaite confirmée par l’entraîneur olympien, Sylvain Houles « On savait que le FC allait concentrer le débat sur la bataille du milieu. Dans ce secteur de jeu, ils ont été performants. Ils ont des joueurs talentueux qui ont fait la différence.»

On ne peut pas jeter la pierre à des Toulousains actuellement fragilisés par l’absence de joueurs cadres (Dominique Peyroux, Lucas Albert, Joseph Paulo, Guy Armitage). Samedi après-midi, elle s’est retrouvée un peu plus en souffrance avec l’absence de Tony Gigot. Le capitaine toulousain n’a pas effectué le déplacement affaibli par une douleur au coude. L’encadrement a titularisé une charnière inédite (Anthony Marion, James Cunningham).

Wakefield, le match à ne pas perdre

Désormais, il faut tourner la page de cet inconfortable après-midi au MKM Stadium et tirer les conclusions de cette première phase. Place maintenant à ce premier match retour le 15 mai à Ernest-Wallon face à Wakefield, le principal concurrent direct. Dans l’état actuel des choses, les Toulousains ne peuvent pas se permettre le moindre écart. Une défaite viendrait entrouvrir la porte du Championship. Pour ce rendez-vous, ô combien capital, Sylvain Houles et son staff disposent de treize jours pour préparer cette finale du maintien. De plus, Lucas Albert, Tony Gigot devraient effectuer leur retour au sein du groupe. Également, la recrue australienne, Corey Norman pourrait ce jour-là effectuer son premier match sous ses nouvelles couleurs. Toulouse est certes dans le dur, mais les espoirs de maintien sont encore permis.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?