Agen : place à l’examen final avec option maintien

  • Le pilier Dave Ryan, présent au club depuis 2015, mettra un terme à sa carrière au coup de sifflet final de cette rencontre. L’occasion de recevoir un bel hommage. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Le pilier Dave Ryan, présent au club depuis 2015, mettra un terme à sa carrière au coup de sifflet final de cette rencontre. L’occasion de recevoir un bel hommage. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Après une saison extrêmement compliquée, le SUA est en passe d’assurer son maintien contre Nevers. Pas question pour autant de compter sur un faux pas bressan. Agen veut aller le chercher lui-même.

Voilà plusieurs semaines qu’Agen est quasiment assuré d’évoluer en Pro D2 l’an prochain. Mais il n’arrive pas à concrétiser. Il ne manque qu’un petit point pour le valider officiellement. Tentative loupée à Aix (26-17). Place désormais à la réception de Nevers. "Très sincèrement, je sens tout le groupe penché sur cet objectif. On n’a la tête qu’à Nevers, pas encore à la suite", promet Théo Idjellidaine, qui pourrait d’ailleurs prolonger son bail d’une saison à Armandie.

Ce groupe, qui a tant souffert depuis deux ans, a donc les clés en main pour assurer sa survie. Pour cela, il faudra répondre sur le terrain à des Nivernais en forme. "Au match aller, ils nous ont fait très mal sur les ballons portés. On les sait très performants là-dessus. C’est costaud, ça joue bien, c’est un gros combat qui nous attend", constate David Ortiz.

Gageons en tout cas que lui, comme ses joueurs, n’ont pas oublié le tacle à la gorge signé Xavier Péméja lors du match aller : "Les entraîneurs (d’Agen N.D.L.R.) disaient dans la presse qu’ils avaient ciblé Nevers. On n’est pas des lapins. Je me disais : "Les mecs ont gagné trois matchs, ils sont sûrs d’eux." J’ai envie de leur dire : "Bosse avec ton équipe et ferme ta gueule."" En tout cas, du côté d’Armandie, c’était "no comment" là-dessus cette semaine. On se contentait juste d’assurer : "Ce match est notre finale."

Les émotions attendront

Cette ultime rencontre à domicile marquera aussi la fin d’une ère. Les coachs Sylvain Mirande, David Ortiz et Christophe Deylaud diront au revoir aux supporters à l’issue de la rencontre. "Mais je n’y pense pas trop. Pour l’instant, c’est focus sur le match. Cela sera une situation particulière mais on y pensera après, si le travail est fait", assure le second cité.

Mais ce n’est pas tout, cette opposition sera la dernière du pilier droit Dave Ryan. Le guerrier irlandais, qui n’a jamais déçu en Lot-et-Garonne, raccrochera les crampons à l’issue de la rencontre. Pour marquer le coup, les supporters ont réservé une petite surprise à leur soldat préféré. "Nous voulons bien terminer pour ceux qui partent et notamment pour Dave", déclarait d’ailleurs récemment le capitaine Vincent Farré. Et comme un symbole, c’est le jour de la der’ pour le Celte que le SU Agen espère sauver sa peau, et passer au plus vite à la suite.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?