Amateurs - Finales des ligues régionales : que les meilleurs gagnent !

  • La Vallée du Gapeau et Avignon-Le Pontet vont de nouveau croiser le fer. En novembre dernier, les Varois avaient réussi à battre le leader chez eux à Solliès-Pont.
    La Vallée du Gapeau et Avignon-Le Pontet vont de nouveau croiser le fer. En novembre dernier, les Varois avaient réussi à battre le leader chez eux à Solliès-Pont. Photo DR
Publié le

Beaune, Vienne, Châteaurenard et Saint-Rémy-de-Provence accueillent les finales des trois ligues du secteur. Vingt-cinq boucliers seront distribués.

Bourguignons, Francs-Comtois, Rhône-Alpins, Provençaux, Azuréens, Corses, tout le monde a rendez-vous demain à Beaune, Vienne, Châteaurenard et Saint-Rémy-de-Provence pour la distribution des boucliers des Ligues régionales du secteur.

Vingt-cinq finales sont programmées tout au long de la journée pour conclure la saison en Ligue, avant de basculer sur les phases finales du championnat de France. Des finales Quatrième Série – Mions - Heyrieux, en Aura, Chatillon/Tonnerre/Avallon – Vauzelle en Bourgogne-Franche-Comté, Le Pradet – La Ciotat-Ceyreste en Paca – aux finales Honneur, la journée sera riche de larmes et de sourire.

En point d’orgue, les finales Honneur, entre équipes débarrassées de la pression de l’accession au niveau supérieur, devraient constituer le clou du spectacle. À Beaune, sans surprise, Montchanin et Besançon se disputeront le bouclier. En Ligue Aura, Clermont-Aubières parviendra-t-il à confirmer sa montée en puissance face à Seyssins au parcours incroyable (contre le vent, les Alpins étaient notamment menés 0-15 et 3-20 à la mi-temps, en quart et en demi) ?

Un doublé est possible

À Châteaurenard, la finale Honneur opposera les deux favoris en début de saison : Avignon-Le Pontet et La Vallée du Gapeau, pour deux retours au premier plan de clubs historiques. Le premier, leader de sa poule de Fédérale 3 au moment de l’arrêt des compétitions en 2020, avait été rétrogradé financièrement l’été suivant. Son cas avait fait couler beaucoup d’encre. Après l’arrêt d’une équipe senior en 2017, et la création d’une nouvelle formation en 2018, le retour au premier plan est rapide.

« L’objectif de retour en Fédérale 3 est atteint, se réjouit le deuxième ligne, Nans Decoopman, arrivé en 2018. Nous les avons battus chez nous en début de saison. Ils vont arriver revanchards. »

Avignon-Le Pontet aura quasiment l’avantage du terrain, en évoluant à une dizaine de minutes de son stade. Mais en 2019, Le Gapeau avait déjà disputé une finale à Châteaurenard, contre Orange cette fois. « Nous n’allons pas pour la jouer, sourit l’entraîneur Anthony Lacroix. Cela appartient aux joueurs. La discipline et l’envie seront deux facteurs importants. » 

Présentés comme l’ogre de la division, Avignon-Le Pontet ne cache pas son envie de garnir son armoire à trophées. « Nous avons envie de faire une belle troisième mi-temps, souffle le coach vauclusien, Mickaël Mabillon. C’est une finale, et ça se gagne… »

Les deux clubs tenteront de faire le doublé. Avant la finale Honneur programmée à 17 heures, l’un des deux aura déjà brandi un bouclier. Les deux équipes réserves ouvriront en effet le bal dès 13 heures. Que le(s) meilleur(s) gagne(nt) !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?