Pro D2 - Bourg-en-Bresse se bonifie dans l’emballage final

  • Hingano a inscrit un essai pour Bourg-en-Bresse ce vendredi.
    Hingano a inscrit un essai pour Bourg-en-Bresse ce vendredi. Icon Sport
Publié le

Dans un soir de premières, les Violets s'offrent le scalp d'un pensionnaire du top 6 et un inédit bonus offensif. Surtout, ils restent en course pour le maintien avant un ultime match à Grenoble. 

Ils voulaient gagner pour conserver l’espoir d’un maintien. Et ces Bressans ne lâcheront pas. Face à un Colomiers motivé par la perspective d’un barrage à domicile, les Violets ont enflammé leur stade Verchère et sorti une prestation XXL. Jusqu’à s’offrir une victoire bonifiée après la sirène et une remontée du terrain de 60 mètres. Bourg a raflé son premier bonus offensif de la saison et a enfin décroché un succès face à un pensionnaire du top 6. Surtout, les Burgiens s’accrochent à leur espoir de maintien.

Après avoir grignoté un point sur Rouen sur cette journée, les Bressans débarqueront à Grenoble jeudi prochain avec l’ambition de s’imposer tout en espérant un revers de Rouen à Bayonne. « Nous sommes toujours dans nos phases finales, lance le talonneur Clément Jullien. Cela fait deux victoires, il faut aller chercher la troisième. Cela dépend beaucoup de nous et un peu des autres. Si nous voulons nous sauver, il faudra l’emporter. Sans s’occuper du résultat des autres car de toute manière, si nous ne gagnons pas, nous resterons derrière. »

« Cette victoire fait que nous allons pouvoir aller jouer notre finale, apprécie à son tour le manager Fabrice Estebanez. Nous avons vu une vraie équipe avec 23 joueurs déterminés. Je suis fier d’eux, ils sont allés se le chercher. »

L’étincelle était violette

En effet, la débauche d’énergie a été totale. Lorsque Bourg soigne autant ses basiques défensifs et s’appuie sur un bon jeu au pied d’occupation et de pression, cela permet ensuite de mettre en lumière sa force de frappe offensive (7e attaque en nombre d’essais marqués, N.D.L.R.).

Face aux Columérins, les Violets ont su exercer une pression de tous les instants, avec un énorme engagement. Mais les Bressans ont aussi remporté la bataille du tableau noir. Ils avaient ciblé quelques points du jeu de Colomiers. Ainsi, ils ont très souvent contesté les zones de ruck où les soutiens columérins peuvent être parfois tardifs ou moindres en nombre. Cherché à éviter de plaquer trop bas leurs adversaires, habiles pour faire jouer après eux avec leur haut du corps.

Et enfin, ils ont contrôlé un adversaire qui file rapidement sur les ailes, où Erasmus et Santallier ont défendu avec efficacité, agrémenté de grattages et interception. « Nous les mettons sous pression et c’est notamment ce qui fait que nous arrivons à marquer le premier essai, souligne Clément Jullien. Défensivement, nous nous sommes envoyés. Cela reste un baromètre de l’équipe. »

En face, l’entraîneur columérin Julien Sarraute saluait même la prestation burgienne. Et espérait que son équipe pourra s’en inspirer pour la suite : « Il nous a manqué une étincelle, que j’ai vu dans l’équipe de Bourg. Celle de joueurs qui ont l’envie de survivre, de jouer seulement au rugby. Ce bonus offensif, ils sont allés se le chercher. » Une étincelle qui a complètement enflammé le public de Verchère.

Et que les Burgiens espèrent bien entraîner à Grenoble jeudi prochain. Avec l’espoir de décrocher un historique et un (tout de même un peu) improbable maintien à l’issue de cette folle saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien VEYRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?