Cinquante ans plus deux pour La Voulte

  • L’amicale des anciens du LVS a organisé les cinquante ans du titre de champion de France, décroché à Toulouse contre l’ASM.
    L’amicale des anciens du LVS a organisé les cinquante ans du titre de champion de France, décroché à Toulouse contre l’ASM. Photo DR
Publié le

Les champions de France 1970 seront à la fête samedi prochain, pour célébrer le cinquantenaire du titre, repoussé à deux reprises.

Avant, peut-être, de changer de mains en fin de saison, le bouclier de Brennus va quitter Toulouse en fin de semaine. Direction… La Voulte ! Il sera présenté samedi au stade Battandier-Lukowiak, pour fêter les cinquante ans (plus deux) du titre décroché par les Ardéchois face à l’ASM (3-0). Programmée en mai 2020, la célébration du bouclier ramené en Ardèche en 1970 a été décalée deux fois en raison de la crise sanitaire, pour enfin se tenir cette saison. La célébration débutera par un défilé qui partira de la place du marché, en présence des champions de France 1970 : Roger Cance, André Laréal, Nicolas Degrégorio, Paul Digonnet, André Faillon, André Dubouet, Renaud Vialar, Lionel Vialar, Serge Degueurce, André Roux et Max Répellin. Il manquera le talonneur, Jean-Louis Guillet, dit "Ramu", décédé au début du mois de février.

Plus de cent vingt adhérents

La journée se poursuivra ensuite au stade, à l’occasion d’un tournoi de moins de 12 ans, réunissant huit clubs de Drôme et d’Ardèche. Il est organisé par le LVR (La Voulte Rugby), nouveau club créé au moment de la fusion entre Valence et le LVS (La Voulte Sportif), en 2010, entente qui a ensuite fusionné en 2016 avec Romans pour devenir le VRDR.

L’Amicale des anciens, et l’un de ses dirigeants, Jean Alcalde, a d’ailleurs également elle aussi évolué. Dénommée au départ Amicale des anciens de 1970, elle se nomme maintenant l’Amicale des anciens du LVS, et comptent maintenant cent vingt adhérents. " Nous nous réunissons une fois par an pour l’Assemblée générale, explique Jean Alcalde. Nous essayons aussi d’aller voir un match de Top 14. Mais notre amicale garde le même principe : aider les gamins de l’école de rugby." L’après-midi débutera par un lâcher de ballons bleus et blancs. Entre deux matchs, les jeunes et les moins jeunes pourront découvrir quelques éléments de la finale : le ballon du match, les chaussures et le maillot de Renaud Vialar, auteur du seul essai du match, ou encore un billet d’entrée du match. La journée se terminera autour d’un bon repas et d’un gâteau de taille confectionné spécialement pour l’occasion. On n’a pas tous les jours cinquante ans (plus deux).

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?