Racing 92 - Russell : « Le Garrec est un joueur de classe mondiale »

  • Racing 92 - Russell : « Le Garrec est un joueur de classe mondiale »
    Racing 92 - Russell : « Le Garrec est un joueur de classe mondiale » Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Face aux Sharks, le demi de mêlée du Racing, Nolann Le Garrec a brillé de mille feux, voici pourquoi...

Où s’arrêtera donc Nolann Le Garrec ? Au terme de la dernière performance du jeune demi de mêlée francilien (19 ans), la question brûle évidemment toutes les lèvres. Dimanche après-midi, le Breton avait donc un duel majeur à négocier face à Faf de Klerk, le meneur des champions du monde sud-africains et de toute évidence, Le Garrec a passé l’épreuve haut la main. Toujours excellent sur les libérations de balle, offrant un punch incroyable à sa ligne d’attaque, le numéro 9 du Racing s’est aussi beaucoup amusé avec les défenseurs anglais, brisant d’ailleurs les reins de Manu Tuilagi sur un crochet magnifique.

Mais au-delà d’être un formidable joueur de ballons et un incomparable accélérateur de particules, Nolann Le Garrec a pour lui un jeu au pied puissant, précis (7/9 dans ses tirs au but et 19 points marqués dimanche après-midi) et apte à renverser la pression, lorsque celle-ci devient étouffante.

Au crépuscule du quart de finale remporté face aux Sharks, Finn Russell rendait d’ailleurs un vibrant hommage à son partenaire de la charnière : « Nolann, il a du flair, colle aux ballons, éjecte très rapidement… Il possède aussi un jeu au pied incroyable et qui me soulage énormément sur les sorties de camp. Le Garrec est un joueur de classe mondiale et j’ai hâte de le voir un jour au niveau international, sous le maillot de l’équipe de France ». À ce sujet, il se murmure à Marcoussis que le diamant du Racing, élu homme du match à l’issue de ce quart de finale européen, participera à la tournée du XV de France au Japon si les Racingmen ne parviennent pas à se hisser en finale du Top 14, fin juin…

Il devrait faire partie de la tournée au Japon

En fait-on trop au sujet de Nolann Le Garrec ? Difficile à dire. Toujours est-il qu’au Racing, le manager Laurent Travers tente par tous les moyens de faire redescendre la « hype » entourant son demi de mêlée depuis quelques semaines. « Pour que Nolann soit fort et montre tout son talent, expliquait ledit Toto en conférence de presse, il faut déjà que le collectif accomplisse des efforts considérables ». Néanmoins, a-t-on déjà vu pareille précocité en Top 14 ? Les nerfs d’aciers du jeune homme et le sang-froid qu’il affiche dans les plus grands rendez-vous ne sont-ils pas autant de raisons de croire que le rugby français tient, derrière Antoine Dupont, un autre phénomène ? Travers poursuit ainsi : « Nolann est évidemment surprenant mais il ne faut pas dire : « ça y est, c’est le roi ! » Non. Il ne faut pas surjouer et si un jour, nos jeunes s’enflamment, je compte sur nos anciens pour leur remettre les pieds sur terre ».

Derrière un paquet d’avants qui a partiellement retrouvé son autorité, Nolann Le Garrec est pourtant en train de métamorphoser le jeu des Racingmen et sera à n’en pas douter, à Lens, le principal argument du club du 92 au moment d’affronter la grosse bête rochelaise. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?