Sixième place : Colomiers revu à la baisse

  • Les Columérins ont perdu gros sur le terrain de Bourg-en-Bresse.
    Les Columérins ont perdu gros sur le terrain de Bourg-en-Bresse. Icon Sport
Publié le

Avec la lourde défaite subie à Bourg-en-Bresse, Colomiers a quasiment abandonné ses espoirs de quatrième place. L'idée désormais est de s'accrocher à la qualification.

Il va sans dire que la soirée de vendredi a été vécue comme un coup dur pour les Columérins. Avant la rencontre, pour les joueurs et le staff, il n’était pas tant question de qualification, quasiment actée, mais plutôt de quatrième place. Désormais, et ce malgré le revers neversois à Armandie, les Columérins devront batailler pour conserver cette sixième place. « Qui eut cru qu’Aix-en-Provence irait gagner à Oyonnax ? Le cas contraire nous aurait assuré la qualification… Idem pour nous si nous avions gagné à Bourg, résumait amèrement l’entraîneur en chef Julien Sarraute. On ne peut pas nier le fait qu’on a pris 35 points alors qu’on avait la possibilité d’écrire une histoire différente. » 

Le top 4, et plus précisément la réception du barrage à Michel-Bendichou a toujours été un objectif clair en interne. En passant à côté du rendez-vous à Bourg-en-Bresse, les partenaires d’Anthony Coletta ont donc grandement minimisé leurs chances.

 

« La vie ne te tend pas la main »

Il faudrait des résultats favorables à Nevers et à Béziers en plus d’une victoire contre le SUA. Surtout, les joueurs à la Colombe ont davantage le regard porté sur le rétroviseur.

Avec la victoire de Provence, la course pour la sixième place est relancée. Les Aixois ne sont plus qu’à trois points de celle-ci. La venue d’Agen à Colomiers sera donc cruciale pour que Colomiers ne connaisse pas une déconvenue encore plus grande. « On va se préparer pour montrer un autre visage, assurait Julien Sarraute. C’est ce que j’attends personnellement. Je vais me préparer et j’attends que les joueurs fassent de même et se préparent à cette échéance. »

La prestation dans l’Ain n’a rien d’encourageant alors que le club haut-garonnais n’a plus le droit à l’erreur. Même les valeurs refuges que sont la mêlée fermée et les ballons portés depuis plusieurs semaines, ont été la source de difficultés. « La vie ne te tend pas la main, il faut aller te chercher les choses, commentait l’ancien centre. Qu’on ait ce tempérament-là. 

L’arrière et buteur Thomas Girard, dont l’absence a certainement compté dans le jeu d’occupation et dans les tirs au but, devrait revenir ce jeudi. Mais l’ailier Valentin Saurs, deuxième meilleur marqueur du club (6 essais), est incertain. Décidément, les Columérins devront faire preuve de beaucoup de caractère…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?