Amateurs - Pas de complexe pour Bon Encontre-Boé en phase finale

  • Les joueurs de Bon Encontre-Boé ont fait preuve de caractère dans le 32e de finale retour à Montluçon. Les joueurs de Bon Encontre-Boé ont fait preuve de caractère dans le 32e de finale retour à Montluçon.
    Les joueurs de Bon Encontre-Boé ont fait preuve de caractère dans le 32e de finale retour à Montluçon. Photo RCBB
Publié le

Bon Encontre-Boé Les Marine et Vert faisaient office d’outsiders à l’entame de cette phase finale. Mais leur victoire majeure contre Montluçon les place dans de bonnes dispositions.

La dynamique est du côté de Bon Encontre-Boé, et les Lot-et-Garonnais, pleinement engagés dans la phase finale de Fédérale 3, ne vont pas s’en priver ! Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’ils apparaissent aussi performants depuis plusieurs semaines. « On a connu un creux avec plusieurs défaites d’affilée. Puis fin février, nous nous sommes assuré le gain de notre troisième place, raconte le président Frédéric Lodetti. Là, comme toute phase finale, comme on n’a rien à perdre, les joueurs se font plaisir. »

Et du plaisir, les Bon-Encontrais en ont eu une bonne dose la semaine passée en écartant Montluçon, pourtant classé onzième national, en 32e de finale aller-retour. « Peut-être s’attendaient-ils à une promenade de santé, justifie le dirigeant, au vu de nos classements respectifs (Bon Encontre-Boé était classé 54e national, N.D.L.R.). Ils n’avaient perdu que trois fois, et avaient presque deux fois plus de points que nous… » 

Le match aller sérieux (35-3) dans le 47 a permis de creuser l’écart avant de se déplacer. « Ça nous a beaucoup aidés car on partait avec un matelas confortable de 5 points terrain et une différence de +32, réagit l’entraîneur des avants David Ardilouze. Mais les matchs de phase finale ne se jouent pas à grand-chose… » 

De la casse mais une détermination commune

Parce que Bon Encontre-Boé s’est fait une frayeur lors du retour dans l’Allier, où le score est monté jusqu’à 27-3 pour les locaux… « A 13 contre 14, on encaisse deux essais coup sur coup, déplore le technicien. Ils remarquent après la pause. Mais dès qu’on a réglé notre conquête, nous avions plus de ballons. Et notre première occasion finit derrière la ligne. » Score final : 32-24.

Les Lot-et-Garonnais poursuivent ce dimanche l’aventure avec la réception de Castillon-la-Bataille, une équipe qui leur est étrangère. Ce que le staff du RCBB sait, c’est que la double confrontation contre Montluçon a laissé des traces : « Notre centre Lucas Bassi a subi une fracture du péroné avec déplacement du tibia, notre deuxième ligne a le nez fracturé, et Morgan Pottier, pilier, est suspendu suite à son carton rouge, énumère David Ardilouze. On a laissé des plumes malgré tout. »  

Mais le caractère dont ont fait preuve ses joueurs pour retourner la situation délicate lors du 32e retour pourra servir de base. De plus, il s’agit là de la dernière saison du coach et son acolyte Patrick Hollevoet. Un motif d’énergie supplémentaire pour les joueurs ? « On ne s’appuie pas là-dessus auprès des joueurs, répond le premier. Mais peut-être qu’eux voudront nous offrir une jolie sortie ? Ce serait un bel hommage en tout cas .»

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?