Pro D2 - Provence Rugby, si près, si loin

  • Les Provençaux du trois-quarts centre Louis Marrou ont livré une très belle partie face à Mont-de-Marsan, mais ils partaient de trop loin pour accéder au top 6. Photo Icon Sport
    Les Provençaux du trois-quarts centre Louis Marrou ont livré une très belle partie face à Mont-de-Marsan, mais ils partaient de trop loin pour accéder au top 6. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Malgré leur victoire sur Mont-de-Marsan, les Provençaux ne sont pas parvenus à se hisser dans le top 6. Un échec frustrant au vu de leur saison.

Ils y ont cru jusqu’au bout. Sur la pelouse de Maurice-David, Provence Rugby jouait pour une place pour les phases finales. Une qualification qui aurait été historique, puisque jamais le club n’a passé le stade de la saison régulière depuis sa création. Face à des Montois assurés de la première place, qui n’avaient plus rien à jouer, les protégés de Mauricio Reggiardo n’avaient pas le choix. « Il nous faudra battre Mont-de-Marsan avec le bonus déjà, calculait Enzo Selponi après le match contre Oyonnax. Dans un même temps, Carcassonne ne devra pas prendre le moindre point contre Béziers. La qualification est vraiment loin d’être acquise. Nous n’avons pas les cartes en main… » Et les craintes de l’ouvreur se sont confirmées ce jeudi.

Un sprint final incroyable

Si Aix a fait sa part du travail, en s’imposant face aux Montois, c’est Carcassonne et Colomiers qui ont brisé les rêves provençaux, en s’imposant à Béziers et contre Agen. Cruel pourrait-on alors se dire pour Florent Massip et les siens. Surtout au vu du superbe sprint final effectué par un club à la saison si particulière. Qui aurait mis une pièce sur ces Aixois après la défaite sur la pelouse de Narbonne, lors de la 19e journée (Provence Rugby est d’ailleurs la seule équipe à avoir perdu deux fois contre les Audois, N.D.L.R.). Une défaite à ce moment-là symbolique de l’irrégularité provençale depuis le début de la saison et qui laissait les Aixois à la 10e place du classement, loin du top 6. Mais c’est finalement depuis cette déconvenue qu’ils ont pris conscience de leur situation, enclenchant la marche avant et enchaînant neuf victoires lors des onze derniers matchs. Avec cet ultime succès de prestige face au leader, qui fait suite à celui impressionnant à Oyonnax, Provence Rugby peut être fier. Mais les supporters regretteront sûrement cette irrégularité coupable tout au long de la saison. Si près, si loin.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?