Les Crusaders intraitables, à l'extérieur, contre les Brumbies

  • Les Crusaders intraitables, à l'extérieur, contre les Brumbies
    Les Crusaders intraitables, à l'extérieur, contre les Brumbies Steve Haag / Icon Sport - Steve Haag / Icon Sport
Publié le

Le gros match du week-end promettait d’être disputé. Il ne l’a pas vraiment été. Les crusaders ont pris d’entrée le dessus sur les Brumbies. Les grands noms sont en train de retrouver la forme.

Le duel du haut du tableau a tenu toutes ses promesses. À Canberra, les Crusaders, visiteurs venus de Christchurch, sont venus s’imposer, mais les Brumbies largement menés à la mi-temps ont réussi un second acte de toute beauté. Ce fut là seulement la seconde défaite des Brumbies depuis le début de la saison. Les Australiens ne sont donc plus invaincus face aux franchises néo-zélandaises, mais à deux journées de la fin, on se dit que ces deux équipes pourraient très bien brandir le trophée le mois prochain.

Les Crusaders de Scott Robertson ont fait une démonstration en première mi-temps, un récital même. Ils furent tellement brillants que la mécanique bien huilée des Brumbies fut sujette à des ratés inhabituels, à l’image d’un renvoi d’en-but manqué par Irae Simone qui aboutit au premier essai de Codie Taylor. Les deux tiers de la première mi-temps se sont déroulés dans le camp des Brumbies et face à une somme de talents aussi brillants que ceux des Crusaders, l’écart de dix-huit points apparut très indulgent. En plus, le premier essai des Brumbies marqué par Irae Simone aurait dû être refusé puisque le trois-quarts centre n’a pas vraiment aplati le ballon. Le corps arbitral a laissé filé.

Codie Taylor tape à suivre

Visiblement, les Crusaders avaient apparemment travaillé pour éviter de succomber aux fameux mauls dont leurs adversaires se sont fait une spécialité. On retiendra aussi de cette victoire la performance de la troisième ligne Blackadder, Grace et l’Argentin Matera (ancien Stade français). Le trident néo-zélandais Jordan, Rice, Bridge enrichi par Fainga’Ainuku a aussi brillé de mille feux. Mais on ne parlera pas de cette rencontre sans évoquer la performance de Codie Taylor. À 31 ans et après soixante-cinq sélections chez les All Blacks son dynamisme n’a pas pris une ride. Il a en plus offert un essai à Sevu Reece par un petit coup de pied à suivre particulièrement soigné. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit ça de la part d’un joueur de première ligne, aussi doué soit-il. Les observateurs néo-zélandais ont cru décrypter une montée en puissance d’une équipe jugée décevante ces derniers temps avec notamment la défaite face aux Waratahs.

Les internationaux semblent avoir retrouvé la forme au bon moment ; à deux journées de la phase finale. Les Brumbies ont réussi un bon retour après la pause, ils ont tout de même marqué trois essais. La semaine prochaine, ils auront l’occasion de se rattraper cette semaine en affrontant les Blues, l’autre franchise néo-zélandaise dominante.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérôme PRÉVÔT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?