Elite 1 féminine : Les résultats des quarts de finale !

  • Elite 1 féminine : Les résultats des quarts de finale !
    Elite 1 féminine : Les résultats des quarts de finale ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Toulouse s'impose facilement contre Lyon, Bordeaux se qualifie après prolongation face à Bobigny, Blagnac térasse Grenboble et ASM-Romagnat l'mporte sur le fil contre à Montpellier... Les résultats des quarts de finales d'Elite 1 féminine !

Toulouse - Lyon : 27 - 0

À Balma - Dimanche 15 heures - Toulouse bat Lyon 27-0 (14-0).

Arbitre : Mme Roelandt - Hauts-de-France. 500 spectateurs

Toulouse : 4E Ferer (10e), Bourdon (21e), Hermet (72e), Reulet (76e) ; 2T Bourdon (10e, 21e) ; 1P Bourdon (64e).

Lyon : carton jaune : Clareton (20e).

Toulouse 15. Cabalou ; 14. Vandersteen, 13. Boudaud (21. Baguette 7e), 12. Filopon, 11. Murie (22. Jason 51e) ; 10. Bourdon, 9. Sansus ; 7. Bilon (19. Dedy 46e), 8. Lecat, 6. Hermet (cap.) ; 5. Clave-Chastang (18. Fedrighi 40e), 4. Ferer ; 3. Rière (23. Reulet mt), 2. Divoux (16. Deschamps 51e), 1. Traoré (17. Ménetrier 51e).

Lyon 15. Beltran (20. Dumarty 54e) ; 14. Okemba (22. Paquien 71e), 13. Ruffas, 12. Jacquet (21. Hagel 54e), 11. Kayabalian (cap.) ; 10. Attwood, 9. Ponthus ; 7. Clareton, 8. Palisser, 6. Peucheret (19. Jouve 65e) ; 5. Jeannin (17. Galeteau 65), 4. Joliveau (18. Cravotta 54e) ; 3. Leduc (23. Clainholphe 71e), 2. Gaudon (16. Menargues 65e), 1. Deshaye.

LES MEILLEURES à Toulouse, Ferer, Sansus, Bourdon, Cabalou, Baguette ; à Lyon, Deshaye, Palisset, Atwood.

Après une phase régulière parfaite, les joueuses du Stade toulousain confirment leur ambition. Avec pas moins de dix internationales titulaires, plus une italienne et une septiste sur le banc, les locales avaient de quoi secouer les Lyonnaises. Mais face au courage et à l’abnégation des joueuses de Jean-Mathieu Alcalde, elles ont dû se contenter de les étouffer et attendre, chose rare, la 20e minute pour ouvrir le score. Il a fallu un carton jaune pour qu’elles aillent par deux fois à dame. Dans le second acte, la domination locale s’accroît, le pied des Sansus, Bourdon et Cabalou est chirurgical, le Stade toulousain devient alors intraitable. Il peut fièrement célébrer la dernière à domicile d’internationales comme Céline Ferer, Laure Sansus et Camille Cabalou avant de retrouver les Bordelaises en demi-finale dans quinze jours.

Baptiste BARBAT

Blagnac - Grenoble-Sassenage : 42 - 15

À Blagnac - Dimanche 15 heures - Blagnac bat Grenoble-Sassenage 42-15 (21-10).

Arbitre : Mme Millet - Pays-de-la-Loire. 250 spectateurs.

Blagnac : 6E Escudero (25e), Llorens (39e, 40e, 49e), Necer (55e), Dupouy (60e) ; 3T Queyroi (49e, 55e, 60e) ; 2P Queyroi (7e, 11e).

Grenoble-Sassenage : 2E Gallagher (13e), Donzel (70e) ; 1T Chambon (13e) ; 1P Chambon (1re). Cartons jaunes : Brozda (23e), T. Feleu (34e).

Blagnac 15. Sarfati (22. Sanz 67e) ; 14. Llorens, 13. Aguado (21. Viarouge 63e), 12. Dupouy, 11. Pagès ; 10. Queyroi, 9. Cassaigne (20. Martin 49e) ; 7. Mayans (19. Grasset 63e), 8. Escudero, 6. Berthoumieu ; 5. Mugnier (cap.) (18. Alaux 67e), 4. Sylla ; 3. Joyeux (23. Tetua 52e), 2. Domain (16. Necer 52e), 1. Lindelauf (17. Dubreuil 52e).
Grenoble-Sassenage 15. Buisson ; 14. Fresquet (22. Van Peuter 55e-75e), 13. T. Feleu (20. Blouin 62e), 12. Gallagher, 11. Defferard (21. Joseph 62e)  ; 10. Thiron, 9. Chambon (cap.) (19. Millot-Chevrey 17e) ; 7. M. Feleu, 8. Champon, 6. Turc ; 5. Bonnet (18. Morel 56e), 4. Lagrandeur (18. Carpentier 52e) ; 3. Jacquot (16. Poulat 52e), 2. Hafsa (23. Donzel 24e-34e), 1. Brozda (23. Donzel 62e).

LES MEILLEURES à Blagnac, Escudero, Mayans, Llorens ; à Grenoble-Sassenage, Champon, Gallagher.

Dans l’immédiate continuité de sa prestation bordelaise du dernier week-end en date, Blagnac a encore placé la barre très haut, dimanche après-midi. Trop, en tout cas, pour les Dauphinoises, même si les valeureuses protégées de Léo Brissaud, James Lakepa et Nathan Arnaud ont eu le mérite de retarder l’échéance autant que faire se peut. Mais dès que s’ouvrent les espaces et que les transmissions s’accélèrent, le BRF devient parfois quasi irrésistible et sa présence dans le dernier carré ne saurait souffrir la moindre discussion non plus. Un doublé de Llorens l’a mis sur la voie royale, ou rapide, c’est selon, l’apport de suppléantes beaucoup plus expérimentées ne pouvant que faire pencher la balance en faveur de celles qui ont ainsi offert aux partantes (Mayans, Aguado, Mugnier et Cassaigne) une sortie par la très grande porte des Ramiers.

Ph. A.

Stade bordelais-ASPTT - Bobigny : 18 - 15 après prolongations

À Bordeaux - Dimanche 15 heures - Bordeaux bat Bobigny 18-15 après prolongations (12-7, 15-15).

Arbitre : Mme Ferré - Normandie. 400 spectateurs.

Bordeaux : 2E Lloyd (7e), Lavabre (34e) ; 1T Bourgeois (7e) ; 2P Bourgeois (52e, 98e). Cartons jaunes : Paquin (58e), Khalfaoui (70e).

Bobigny : 2E Klein (38e), Ambongui (58e) ; 1T Metier (38e) ; 1P Metier (43e).

Bordeaux 15. Aloulou ; 14. Lloyd (21. Magnabal 83e), 13. Amédée, 12. Thomas, 11. Lavabre (22. Rousset 72e) ; 10. Bourgeois, 9. Pelletier ; 7. Roubinet (cap.) (18. Bonhur 95e), 8. Paquin (20. Kuresa 78e), 6. Marzin (16. Peyras 46e) ; 5. Fall, 4. Valois (19. Van der Elst 90e) ; 3. Khalfaoui (23. Morelle 74e), 2. Sochat, 1. Brosseau (17. Piquer 46e).


Bobigny 15. Coudert (22. Hapulat 70e) ; 14. H. Traoré (21. Drame 70e), 13. Sacko (19. Khaldi-Legriel 74e), 12. Metier, 11. M. Traoré ; 10. Laffargue (20. Maran 60e), 9. Fregier ; 7. Silvestre, 8. Castellucci (18. Diakité 85e), 6. Hierso (17. S. Traoré 60e) ; 5. Van Ghellue, 4. Coulibaly (6. Hierso 75e) ; 3. Ambongui (1. Tanga-Mangene 90e), 2. Klein, 1. Tanga-Mangene (16. Sanogo 65e).

LES MEILLEURES à Bordeaux, Sochat, Khalfaoui, Pelletier ; à Bobigny, Tanga-Mangene, Metier, Fregier

Pas très rassurées par la visite des Franciliennes en pleine dynamique, les Girondines marquaient rapidement par leur internationale écossaise Lloyd, puis leur jeune Louise Lavabre. Elles regretteront cependant que l’avantage, pris dans l’alignement notamment, n’ait été plus concluant dans cette première période où la seule incursion balbynienne faisait mouche avant la pause. Un manque de finition puis des fautes qui marquaient les Girondines au point que Bobigny, très présent au grattage, ne pèse de plus en plus et revienne au score par un deuxième essai en force (15-15, 58e). Et au bout de vingt dernières minutes crispantes, qui donnaient lieu à deux prolongations de dix minutes, les Lionnes retrouvaient quelques couleurs. Elles concluaient par une pénalité victorieuse de Bourgeois et s’ouvraient, pour la première fois de leur histoire, la voie des demi-finales.

Bernard Soulié

Clermont-Romagnat - Montpellier : 22 - 20

À Romagnat - Dimanche 15 heures - Clermont-Romagnat bat Montpellier 22-20 (5-15).

Arbitre : Mme Groizeleau - Nouvelle-Aquitaine. 2 000 spect.

Clermont-Romagnat : 3E Shelford (3e), Henry (59e), Guermit (80e) ; 2T Tremoulière (59e, 80e) ; 1P Tremoulière (50e).
Montpellier : 3E Peyronnet (33e), Cissokho (35e), Banet (67e) ; 1T Peyronnet (35e) ; 1P Peyronnet (40e).

Romagnat 15. Trémoulière ; 14. Merle (22. Ribeyrolles 49e), 13. Gincourt, 12. Delteil (21.Tixier 59e), 11. Guermit ; 10. Coudert, 9. Gaucher (20. Menenteau 64e) ; 7. Henry, 8. Gabriagues (cap.), 6. Raoux (19. Touré 46e) ; 5.Tounesi, 4. Shelford (18. Pellegris 59e) ; 3. Guerrhit (23. Djougang 53e), 2. Lazarko (16. Grégoire 72e), 1. Roux (17. Prat 46e).
Montpellier 15. Boujard ; 14. Banet, 13. M. Ménager, 12. Bérenger (21. Duniach 59e), 11. Vanthournout ; 10. Peyronnet, 9. Pegot (20. Lenoir 69e) ; 7. R. Ménager, 8. Gros, 6. Cissokho (19. Chazalette 65e) ; 5. N. Diaye (cap.), 4. Micoud-Terreau (18. Roué 59e) ; 3. Bernadou (17. Benzid 54e), 2. Touyé, 1. Ait-Lahbib (23.Temimi 54e). Non entrées en jeu : 16. Huiban, 22. Laramy.

LES MEILLEURES à Clermont-Romagnat, Gabriagues, Coudert, Tounesi, Shelford ; à Montpellier, Bernadou, Ndiaye, Cissokho, Gros.

Grâce à ses ressources physiques et mentales - il est vrai prodigieuses - le champion de France est toujours candidat à sa propre succession mais il n’en revient pas moins de très, très loin. Tout d’abord cueilli à froid, Montpellier s’est en effet rappelé au bon souvenir des suiveurs en lui menant la vie dure jusqu’à l’ultime seconde. Les Héraultaises ont pris les devants suite à une deuxième réalisation tout bonnement fabuleuse. Puis, elles ont fait le dos rond de façon à ne pas subir outre mesure l’intense pressing de leurs rivales : 15-15. Hélas pour elles, la transformation pourtant bien placée de leur troisième essai a été manquée (20-15) et Romagnat, retrouvant comme par enchantement son réalisme habituel lors de la séquence synonyme de balle de match, s’est sorti la très douloureuse épine du pied. Avec l’inévitable Jessy Tremoulière pour expédier du bord de touche côté droit le missile aux allures de délivrance définitive. Mais quelle formidable promotion pour le rugby féminin !

Philippe ALARY

 

 

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?