L'oscar de la semaine : Matthieu l’enchanteur

  • Matthieu Jalibert (UBB).
    Matthieu Jalibert (UBB). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

On l’avait imaginé, il l’a fait. Matthieu Jalibert a dynamité la défense lyonnaise par une accélération terrible sur 45 mètres qui le vit échapper à cinq défenseurs (46e). Il mit toute sa rage dans la célébration de cet essai, geste de victoire devant le Virage Sud.
Son exploit a fait basculer le match et le plus incroyable, c’est qu’il récidiva six minutes plus tard, en interceptant un lancer en touche erratique des Lyonnais. Le demi d’ouverture international handicapé par une interminable blessure à une cuisse est parfaitement conscient de toutes les attentes qui l’entourent. Il semble mettre un point d’honneur à y faire face. Après la rencontre, il savourait le fait que l’UBB soit la première équipe qualifiée pour la phase finale. « C’est un des premiers objectifs de la saison. Voilà, ça, c’est fait. Je garde quand même en tête le déplacement à Perpignan qui va vite arriver, pour essayer d’être le mieux classé possible à la fin de la saison. C’est une après-midi parfaite : il fait beau, il y a du monde, il y a eu un bel adversaire et un bon match. Personnellement, je me suis bien senti, mais à l’image de l’équipe, On a été un peu timoré sur les 25 premières minutes. On a eu du mal à se libérer, à enlever le frein à main. On est revenu en deuxième mi-temps avec de meilleures intentions, et au final, on les a fait craquer. C’est très positif. On a galéré pendant deux semaines, c’était très tendu au club pour de bonnes raisons. Mais on a réussi à se remettre sur le droit chemin. Mais on n’a rien gagné. Il faut bien qu’on en profite ce soir et qu’on rende hommage à ceux qui vont quitter le club… » (au micro de Canal +).

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?