La Rochelle : Skelton de retour, Berjon en 9 pour défier le Leinster ?

  • Will Skelton devrait bel et bien être titulaire face au Leinster sur la pelouse du Leinster.
    Will Skelton devrait bel et bien être titulaire face au Leinster sur la pelouse du Leinster. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Will Skelton, que les Rochelais avaient annoncé blessé, a bel et bien joué face à Paris samedi. Il postule donc pour une place dans le quinze de départ face aux Leinstermen. Les questions pleuvent toujours quant au titulaire à la mêlée face aux Irlandais. Ça balance entre Thomas Berjon et Arthur Retière.

C'est un coup de bluff que n’aurait certainement pas renié Patrice Collazo, l’un de ses prédécesseurs en Charente-Maritime. Il y a une dizaine de jours, soit juste avant que les Rochelais n’affrontent le Racing92 en demi-finale de Champions Cup (20-13), Ronan O’Gara disait donc au sujet de Will Skelton, alors touché au mollet et indisponible pour le choc de Lens : « Si je le vois en septembre, c’est bien. »

Comme nous l’écrivions dans la foulée, le deuxième ligne australien n’était pourtant pas aussi souffrant que voulait bien le faire croire son manager et samedi après-midi, à La Rochelle, l’ancien joueur des Waratahs et des Saracens a même fait son grand retour dans le groupe rochelais pour affronter le Stade français (32-13), à Deflandre. Dans une rencontre plutôt débridée et largement dominée par les réservistes rochelais (treize titulaires de la demi-finale avaient été mis au repos par le staff jaune et noir), Will Skelton a joué environ un quart d’heure, couru comme un lapin (enfin, un gros lapin quoi…) et prouvé qu’il était apte à disputer la finale de Champions Cup contre le Leinster, dimanche après-midi à Marseille. Démarrera-t-il au Vélodrome ? Pour être franc, disons qu’aussi bon soit son remplaçant Rémi Picquette depuis quelques semaines, il n’existe qu’un Skelton au monde et il paraît inconcevable que Ronan O’Gara souhaite affronter l’un des meilleurs packs d’Europe sans sa machine à broyer…

En 9, Berjon ou Retière ?

Au poste de demi de mêlée, où Tawera Kerr-Barlow (victime d’une fracture de la main gauche en demi-finale) sera certainement absent, deux options existent: Thomas Berjon et Arthur Retière. Face au Stade français, Berjon a joué plus d’une heure, laissant l’ancien Racingman gérer la fin de rencontre. Où ira la préférence du manager irlandais ? Retière n’étant pas vraiment un stratège, l’option Berjon prend de jour en jour un peu plus d’épaisseur pour cette finale que l’on imagine plus cadenassée et stratégique que jamais…

Au poste de troisième ligne, Victor Vito a quitté le stade Deflandre légèrement touché à la cheville et si le All Black, très bon depuis quelques semaines, ne pouvait tenir sa place contre la province de Dublin, il est probable que le jeune Matthias Haddad, « MVP » du dernier match de championnat, prenne sa place au poste de numéro 7. Enfin, il reste à résoudre l’équation du buteur : Ihaia West, précieux dans l’animation offensive mais fort malheureux face aux perches, gardera-t-il le but ? Ou alors, faut-il le soulager dans cet exercice en titularisant Pierre Popelin à l’arrière, quitte à se priver des relanceurs Brice Dulin ou Dillyn Leyds ? Verdict imminent.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?