Le SMRC a un coup d’avance sur la concurrence

  • Le SMRC a un coup d’avance sur la concurrence
    Le SMRC a un coup d’avance sur la concurrence Louis Cousin - SMRC - Louis Cousin - SMRC
Publié le

Après avoir renversé Balma, Saint-Médard-en-Jalles est toujours en lice en championnat de France. Une preuve que son projet de restructuration prend effet plus rapidement que prévu.

Avant d’aborder ce seizième de finale retour contre Balma, l’écart de 8 points à remonter n’était pas bien grand. Mais les Haut-Garonnais étaient parvenus à décrocher le bonus offensif. Les Poudriers ont donc dû réaliser une grande partie pour inverser la tendance. « Les joueurs ont réussi cet exploit au match retour et je pense que ça aura un gros impact humain et sportif sur l’état d’esprit du groupe », estime l’entraîneur Frédéric Bétille. Après la semaine de repos, la prochaine étape de cette phase finale réserve l’équipe de L’Isle-Jourdain. « C’est une équipe très performante avec beaucoup d’atouts dans le domaine de la puissance, reprend le coach. Elle a beaucoup d’expérience et maîtrise bien son rugby. Il y aura un gros affrontement dans le défi physique. » Alors comment aborder cette échéance ? Frédéric Bétille a un plan en tête : « Notre volonté, bien qu’elle soit un peu utopique, c’est de proposer beaucoup de variantes, d’alterner notre jeu. Les prendre sur le défi physique et le jeu de mouvements. »

Une nouvelle jeunesse

En tous les cas, quel que soit le résultat de cette double confrontation, cette saison de Saint-Médard-en-Jalles est déjà une réussite. « Avec le match de la montée validé, ce huitième n’est que du bonus pour les joueurs. Ils prennent du plaisir, alors que l’aventure continue. » D’une part, parce que l’objectif était surtout de se qualifier et « revivre les phases finales ». Parce que le souvenir de l’année de la descente restait vif : « Il y a trois ans, nous étions descendus sans gagner une seule fois de la saison, l’ambiance était morose. Là, avec les juniors qui se sont illustrés aussi en atteignant le dernier carré national, on sent tout l’engouement autour du club : les drapeaux jaune et noir ressortent, les klaxons se font entendre… Ça fait plaisir. » 

De façon plus globale, cette situation sportive solidifie les fondations du projet SMRC2023, lancé au moment de la descente. Parmi eux, celui « d’être parmi les leaders du rugby amateur ». Avec l’accession au premier échelon fédéral, c’est une réussite. Pour ce qui est des infrastructures, même si cela compromet les conditions dans lesquelles le club reçoit en cette fin de saison, les travaux de rénovation du stade ont commencé, notamment sur la grande tribune. « On aura un stade flambant neuf en mars 2023 », annonce le dirigeant. Par ailleurs, les succès des juniors couplés à l’intégration massive de jeunes issus de la formation saint-médardaise dans l’effectif senior est un excellent signal. De quoi être rassuré vis-à-vis de la deuxième équipe senior engagée en compétition l’année prochaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?