Carcassonne : Mister Marques !

  • Samuel MARQUES (Carcassonne).
    Samuel MARQUES (Carcassonne). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’ex palois a été un joueur déterminant dans la qualification de l’USC. Lundi, au sein d’un Dôme archicomble de 1 000 personnes, midi olympique a honoré un grand joueur et l’espoir Maxime Gianet.

À Carcassonne, il y a la Cité, le stade Albert-Domec et le Dôme. Ce dernier est un lieu incontournable de la ville médiévale. C’est le forum de la Préfecture audoise. Dans ce lieu emblématique, on honore, on se retrouve, on fait la fête, on chante, on danse et on récompense. Lundi dernier, Jean-Nicolas Baylet, directeur général du Groupe Dépêche du Midi, Emmanuel Massicard, le directeur des rédactions du Midi Olympique, ont honoré l’US Carcassonne, la révélation de ce dernier championnat de Pro D2. Deux joueurs très entreprenants au cours de ce dernier exercice ont été récompensés par les prestigieux Oscar Midi Olympique : "Sam" Marques, l’expérimenté et le jeune espoir promis à un bel avenir, Maxime Gianet. Une cérémonie marquée par la frustration de la défaite en quart de finale face à Nevers, mais pour donner de la hauteur à cette soirée, le facétieux Romain Magellan au micro et la douce Judith Soula ont trouvé avec justesse les mots pour cicatriser les plaies carcassonnaises. L’homme de la soirée, Samuel Marques a été aussi à l’aise micro à la main que derrière le pack audois. Une soirée où le public s’est déplacé en nombre puisqu’un millier de personne était là pour ce double hommage à Samuel et Maxime. Le dôme était plein comme un œuf pour célébrer deux grands acteurs de l’USC.

 

"L’envie d’y revenir"

 

Pendant près de deux heures, Samuel a été l’homme de la soirée. Les chiffres révélés par Judith Soula (soit deux cent vingt-deux points inscrits en vingt-deux rencontres officielles) vous montrent la qualité du joueur. Une telle performance méritait bien la reconnaissance des généreux partenaires. Dans son discours, Samuel a donné un aperçu pour la prochaine saison. "Nous avons vécu des moments forts et extraordinaires. Au terme de cette saison, une page de l’USC va se tourner puisque certains vont évoluer vers d’autres cieux. Nous venons de vivre une fin de saison exaltante. Quand on vit une saison aussi exaltante, on a l’envie d’y revenir."

Une soirée qui était celle aussi de Maxime Gianet, le numéro 15 qui sera certainement dans quelques années numéro 1. Après avoir reçu sa récompense des mains de notre directeur des rédactions Emmanuel Massicard, la scène a été soudain prise d’assaut par la relève carcassonnaise. De la pépinière en passant par les moins de 10 ans, moins de 12 ans et les féminines, tous ont posé fièrement avec les "oscarisés". Quand la jeunesse et les féminines se mêlent à cette soirée des Oscars c’est vraiment réconfortant. Avant les agapes dans une belle table de la Cité, joueurs, supporters, amis du club, membres de l’association ont refait le match de Nevers. Une rencontre qui fait désormais partie de la belle histoire de l’USC.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?