Opération reconquête réussie pour Soyaux-Angoulême !

  • Opération reconquête réussie pour Soyaux-Angoulême !
    Opération reconquête réussie pour Soyaux-Angoulême ! Hervé Coste - Hervé Coste
Publié le

Depuis l’officialisation de la relégation en Pro D2, Soyaux-Angoulême avance avec une unique obsession : la remontée. En prenant le meilleur face à Valence-Romans dans cette demi-finale, les Charentais y parviennent.

C’est dans un stade Chanzy plein comme un œuf que le SA XV a validé son succès du match aller à Valence Romans (13-20) le week-end dernier. Au terme d’un dimanche après-midi enivrant, c’est toute une ville, tout un territoire qui savoure la remontée en Pro D2, une saison seulement après une relégation aussi brutale et douloureuse qu’inattendue. Et comme un symbole, alors que la relégation s’est bâtie au fil des semaines, en pleine crise sanitaire et donc privé de public une bonne partie de l’exercice, la remontée s’est pour sa part effectuée devant plus de 6 000 personnes, dans un stade Chanzy rempli et chauffé à blanc.

Pour renouer avec son passé, retrouver le deuxième échelon du rugby français, le SA XV est pourtant loin d’avoir réalisé un parcours en ligne droite. Avec trois revers en entame d’exercice, les Charentais ont douté, ont été sonnés, mais jamais KO. Sans doute le temps de digérer un exercice 2020-2021 cauchemardesque sur de nombreux points. Porté par une direction solide, un staff sportif qui savait où il voulait arriver et des supporters fidèles, malgré les déceptions inaugurales, Soyaux-Angoulême a trouvé son rythme de croisière, de la stabilité et a su monter en puissance au fil des semaines.

Alors même si tout n’a pas été parfait, les Charentais ont su arracher en fin de saison une deuxième place en allant gagner à Bourgoin lors de l’ultime journée de la phase régulière. Une dernière journée également marquée par les faux pas de Valence/Romans et Albi, les concurrents directs : « C’est peut-être l’acte fondateur. Les joueurs avaient vraiment à cœur d’aller décrocher cette deuxième place. Ça a resserré le groupe. Les garçons ont ensuite pris la mesure des responsabilités qu’ils avaient. Ils ont eu envie d’écrire l’histoire, de ramener le club en Pro D2 », confie Antoine Roger, le Directeur Général du club.

Rebondir et se pérenniser en Pro D2

Désormais, la mission remontée est actée pour les Charentais. Mais le club est loin de voir cette remontée comme une fin en soi : « Nous avons appris des erreurs passées, fait chacun notre autocritique. Il est essentiel que le club s’inscrive dans la durée en Pro D2. Le recrutement est réfléchi en ce sens depuis plusieurs semaines. Mais, surtout, il est axé sur un projet club, global. On se doit de construire un groupe avec une identité forte », assure Antoine Roger.

Alors qu’il a passé cinq saisons en Pro D2 entre sa remontée en 2016 et la descente à l’issue de la saison passée, Soyaux-Angoulême espère désormais enchaîner les saisons à ce niveau. Arrivé au club fin 2020, Vincent Etcheto, le manager est parvenu à imprégner sa patte, à redonner un ADN fort à la formation angoumoisine.

Avec une finalité savourée de tout un département et qui est liée à tout sauf hasard pour le manager du SA XV : « On a une équipe qui mérite d’être en Pro D2 ». La saison angoumoisine est donc déjà une réussite. Ne reste plus qu’à mettre la cerise sur le gâteau dès le week-end prochain lors de la finale de Nationale, en décrochant le titre de champion de France.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?