Un mariage de raison entre le Stade Phocéen et Marseille Huveaune

  • Un mariage de raison entre le Stade Phocéen et Marseille Huveaune
    Un mariage de raison entre le Stade Phocéen et Marseille Huveaune DR - DR
Publié le

Après avoir partagé le même stade pendant vingt ans, le Stade Phocéen et Marseille Huveaune ont publié les bans samedi 21 mai.

Depuis de plus de vingt saisons, le Stade Phocéen et Marseille Huveaune, partageait les terrains à Saint-Menet. Après des négociations commencées pendant l’hiver, la logique a présidé et les dirigeants et licenciés ont acté il y a dix jours, les vendredi 20 mai et samedi 21 mai, suite aux AG des deux structures la fusion entre les deux entités. Le Stade Phocéen et Marseille Huveaune ont vécu : vive le Marseille Rugby Méditerranée !

Le nouveau logo, avec la mer au premier plan, et la silhouette de la Bonne Mère en arrière-plan symbolise la volonté de rassembler, mais aussi la puissance du nouveau club, dont la création doit encore être entérinée par la FFR. Avec plus de 600 licenciés, la nouvelle entité se place dans le top cinq des clubs de la Ligue Sud-Paca, en termes de nombre de licenciés.

En Régional 1

Avec le RC Marseillais, présent dans le Nord et axé sur l’école de rugby, le SMUC (Fédérale 3), dans le huitième arrondissement, le MRM, situé plus à l’est, complète le maillage du territoire. « Nous n’allons pas nous marcher sur les pieds, explique Augustin Marie, ancien président du Stade phocéen, et président du MRM. Le soleil se lève pour tout le monde. Nous sommes complémentaires. »

L’association des deux structures va également permettre à chacun de compléter l’autre. Les trois salariés de Marseille-Huveaune ont été confirmés, l’entente entre les deux structures, depuis les moins de 14 ans, sera simplifiée. Tout comme l’occupation des sols… La répartition des créneaux d’entraînement pourra être optimisée, quand la présence de deux clubs sur trois mêmes terrains créait parfois des situations ubuesques. L’ancien président de Marseille Huveaune, Frédéric Leguay, sera vice-président de la nouvelle structure.

Concernant les équipes seniors, qui devaient évoluer en Régional 1 la saison prochaine, après la promotion de Marseille Huveaune au même niveau que son voisin, la constitution du staff est encore en suspens. Dans tous les cas, l’union devrait faire la force sur le bord de la Méditerranée. « On se voyait tous les jours, du lundi au dimanche, sourit Augustin Marie. Cela va permettre de mettre du bon sens dans tout ce que l’on faisait ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?