Super League - Les Dragons catalans veulent rester les maîtres à Perpignan

  • Le deuxième ligne Mike McMeeken, ici de face, fera son retour sur les pelouses ce week-end. Une bonne nouvelle pour les Dragons catalans.
    Le deuxième ligne Mike McMeeken, ici de face, fera son retour sur les pelouses ce week-end. Une bonne nouvelle pour les Dragons catalans. Photo Icon Sport
Publié le

Ce vendredi soir, les Dragons accueillent les Giants d’Huddersfield. Une formation qui vient de s’incliner en finale de la Cup, samedi dernier à Tottenham, contre Wigan (16-14).

Après cinq jours de vacances suite à leur victoire ramenée de Hull KR, les Dragons se sont sérieusement mis au travail cette semaine. « Nous avons décidé d’accorder ces quelques jours aux garçons parce qu’ils devront enchaîner tous les week-ends d’ici la fin de la saison », prévient l’assistant coach Thomas Bosc qui rappelle : « Il y aura une coupure internationale dans quinze jours mais entre les deux sélectionnés avec l’Angleterre, les quatre pour affronter justement les Anglais et tous les autres qui joueront avec le XIII de France contre le pays de Galles, nous aurons près de seize joueurs sollicités. Il fallait donc couper pour lancer la deuxième partie de saison. »

Un acte II qui débute par la venue des Giants, ce vendredi à 20 h 30, puis celle de Hull FC le samedi 11 juin. « Nous sommes heureux de retrouver Brutus, un terrain qui nous sourit plutôt bien cette saison », assure le capitaine Benjamin Garcia qui entend préserver leur invincibilité le plus longtemps possible : « Nous n’avons pas besoin d’en parler entre nous, on veut être une équipe difficile à jouer chez elle. Il se passe quelque chose à chaque fois que nous évoluons chez nous et il faut que ça continue. Personne n’aime perdre à la maison et les deux réceptions qui arrivent face à deux grosses équipes nous permettront de savoir où nous en sommes. »

Deux retours et pas des moindres

Forts de leurs trois succès consécutifs (Castleford, Warrington et Hull KR), les Dragons reçoivent un de leurs concurrents directs. « C’est une équipe que l’on retrouvera au bout cette saison, ils ont un gros potentiel et ils ne se sont pas retrouvés en finale de la Cup par hasard. En les battant, on pourra les mettre à cinq points derrière nous, c’est-à-dire à trois victoires d’écart et ce n’est pas rien », résume Thomas Bosc.

Un entraîneur qui avoue aussi devoir « se creuser la tête » avec les retours de blessure du deuxième ligne Mike McMeeken et du trois-quarts centre Samisoni Langi. « On ne va pas s’en plaindre mais il y a de très bons jeunes qui sont là et qui rajoutent une bonne dose de concurrence comme la saison dernière », dit Benjamin Garcia qui est, avec Tyrone May, le seul joueur à avoir disputé l’intégralité des treize rencontres cette saison. « J’ai été éloigné des terrains presque trois mois l’été dernier et je suis très content d’enchaîner : je joue aussi beaucoup, mais ça me plaît et tant que le me sens aussi bien, je n’ai pas envie de laisser ma place. »

Face à des Giants, victorieux au match aller (28-12), les Sang et Or doivent aussi prendre leur revanche et remettre les choses dans l’ordre avec un adversaire redoutable et qui sera à la relance, six jours après sa défaite en finale de la Cup.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?