Top 14 - Brive, une opportunité à ne pas gâcher

  • Les Corréziens, qui n’ont toujours pas gagné à l’extérieur cette saison, jouent leur maintien loin du Stadium. Avec cette envie de conjurer le sort…
    Les Corréziens, qui n’ont toujours pas gagné à l’extérieur cette saison, jouent leur maintien loin du Stadium. Avec cette envie de conjurer le sort… Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Corréziens, qui n’ont toujours pas gagné à l’extérieur cette saison, jouent leur maintien loin du Stadium. Avec cette envie de conjurer le sort…

« Ce sont nos phases finales. Si on décroche notre maintien à Paris, on s’en souviendra toute notre vie comme nos coachs s’en souviennent. » Voilà le message du troisième ligne briviste Esteban Abadie en référence au trio d’entraîneurs (Méla-Péjoine-Shvelidze), tous présents en 2015 lors du succès bonifié face au Stade français synonyme de maintien en Top 14.

Mais voilà, cette saison il faudra faire un coup loin du Stadium, en l’occurrence à Jean-Bouin. Une chose que les Corréziens n’ont pas su faire encore cette saison. « Nous avons beaucoup parlé, mais nous avons jamais su le mettre en place jusque-là malgré quelques performances où nous sommes passés par très loin comme à Toulouse ou à Castres. Les années précédentes, nous avions su le faire. Là, nous n’avons plus d’autres choix. »

Alors qu’ils avaient un matelas confortable à l’abord de ce sprint final, les Brivistes n’ont pas su concrétiser, que ce soit contre Lyon et Toulouse ou encore à Perpignan. « C’est notre dernière opportunité, renchérit le troisième ligne. Nous avons laissé passer les trois dernières occasions. C’est pourquoi nous allons à Paris avec beaucoup de détermination. »

« On a la volonté de ne pas regarder le résultat de Perpignan »

Et si certains pourraient croire que les Parisiens sont en roue libre, Esteban Abadie et les Brivistes n’y croient pas du tout. « C’est un grand club, ils auront à cœur de bien finir la saison, qui plus est à domicile. »

Si un point pourrait suffire aux Corréziens en cas de victoire non bonifiée des Catalans face aux Bordelo-Béglais, les Brivistes ne veulent pas être dépendants de la performance des Usapistes. « On se doit de gagner face au Stade français pour nos supporters qui ont été incroyables tout au long de la saison, pour tout un club, pour toute une ville. » Alors est-ce à dire que nous ne verrons pas staff et joueurs corréziens téléphone à la main sur le bord du terrain ? "On a la volonté de ne pas regarder le résultat de Perpignan pour se concentrer uniquement sur notre match…" conclut le troisième ligne

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?