Top 14 - Pour la dernière journée, le Castres Olympique a la main

  • Top 14 - Castres étant sous pression, Julien Dumora espère que son équipe progresse dans son jeu avant d'aborder la phase finale.
    Top 14 - Castres étant sous pression, Julien Dumora espère que son équipe progresse dans son jeu avant d'aborder la phase finale. Icon Sport - Laurent Frezouls
Publié le

Le CO se déplace au Hameau sans trop de pression. Certains d’être qualifiés, les Tarnais ont tout à gagner dans le Béarn. En jeu, une demi-finale directe…

La saison est déjà belle. Mais les Tarnais ont toutes les cartes en main pour la rendre magnifique. Au matin de la 26e et dernière journée de Top 14, le Castres olympique est d’ores et déjà assuré de participer à la phase finale. Reste à savoir, au gré des résultats de cette ultime volée de matchs, à quelle place le club tarnais sortira du chapeau. Une place de premier ou de deuxième enverrait les hommes du quintet Broncan-Darricarrère-Worsley-Wihongi-Caballero directement en demi-finale. En cas de troisième place, les Tarnais devraient disputer un barrage à domicile. Castres est maître de son destin : un succès bonifié des Castrais ouvrirait un accès à la demi-finale directe que les Tarnais convoitent avec Bordeaux-Bègles et Montpellier. En cas d’égalité à trois, c’est l’UBB qui aurait la main mais en cas d’égalité avec Montpellier, Castres finirait devant. De même, si Castres l’emporte et qu’un de ses deux concurrents directs perd, le CO verra Nice. Dans tous les cas, l’heure n’est pas à tirer des plans sur la comète. Pas question de galvauder ce dernier déplacement à Pau et de casser la dynamique. "Nous voulons développer un meilleur rugby que celui montré face à l’Usap lors de la dernière journée, explique Julien Dumora, l’arrière castrais. On a bien travaillé durant ces quinze derniers jours. Il faut se rassurer, il est interdit d’aller au Hameau en dilettante. Nous pourrions tomber de haut. Il faut faire une grosse performance pour continuer à avancer et ne pas subir de coup d’arrêt. C’est important de finir proprement la phase régulière." Et le numéro 15 tarnais d’enchaîner en termes laudatifs sur l’adversaire béarnais : "Les Palois sont forts sur les fondamentaux et essayent de déployer du jeu. Il faudra avoir envie de faire une grosse performance derrière et ne pas les laisser installer leur jeu." Des propos corroborés par David Darricarrère, l’entraîneur des trois-quarts tarnais : "Attention à cette équipe ! Pau joue très, très bien au rugby. Les Béarnais ont battu les meilleurs. Je connais le manager palois, je sais qu’il va très bien préparer ce match !"

Le rêve de la phase finale

Inébranlables mentalement cette saison, les Tarnais donnent l’impression d’être prêts à tout affronter lors de la phase finale, qu’il faille en passer par un barrage ou pas. "Tout le monde tire dans la même direction, reprend Dumora. Dès que la phase finale commence, les cartes sont rebattues. Ce que l’on a fait pendant la saison ne compte plus vraiment. Même si l’on se qualifie premier. On l’a bien vu en 2018 où l’on devient champions de France en ayant été qualifiés à la dernière place. " C’est une autre saison qui commence !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?