Top 14 - Toulon garde le cap avant cette dernière journée décisive

  • Raphaël Lakafia et les Toulonnais auront-ils bien digéré la défaite en finale de Challenge Cup ? Réponse dimanche soir !
    Raphaël Lakafia et les Toulonnais auront-ils bien digéré la défaite en finale de Challenge Cup ? Réponse dimanche soir ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Seul club français engagé à être reparti de Marseille sans trophée continental, le RC Toulonnais s’est évertué à maintenir du calme et de la sérénité avant son déplacement décisif au Racing 92.

Sur la Rade, il n’est pas l’heure d’évoquer un coup de pompe, ni un changement de paradigme après la gifle infligée par le Lou (30-12), en finale de Challenge Européen, à l’Orange Vélodrome. Sous peine… de vous prendre un raffut par les acteurs de la maison Rouge et Noir. « On n’est pas passés beaucoup de fois à côté avec Franck (Azéma, N.D.L.R.). Ce qui est regrettable, c’est que l’on passe à travers sur une finale, plaide Lakafia. On a eu trois jours de repos, on a mangé notre pain noir, on a ressassé ce qui n’a pas été. Il faut retenir des leçons, sinon ça ne sert à rien. On a soldé ça avec les mecs et nos leaders. Maintenant, on s’apitoie sur notre sort ou on passe à la suite ? »

Les yeux sont rivés sur le Racing 92, et son antre de Paris-la Défense Arena, dimanche, pour un nouveau match couperet. En jeu ? L’un ou l’autre ira en phase finale. Malgré une remontée fantastique, Toulon pourrait tout perdre en deux semaines, et regarder la compétition pour le Brennus devant la télévision, une cruelle constante depuis 2018. De quoi donner le vertige ? « La réalité, c’est qu’on a l’habitude de jouer des matchs où l’on sait que tout peut s’arrêter, poursuit le troisième ligne, qui devrait démarrer la rencontre. Ça fait des mois qu’on enchaîne avec ça dans la tête. Ça peut-être un plus par rapport à d’autres équipes. Le Racing 92 ne sera pas un match comme les autres. » Vous l’avez bien compris, les vacances attendront…

À Toulon, mieux vaut être le chasseur que le chassé

Pour cette affiche de la 26e journée, l’entité frappée du muguet retrouve la place d’outsider, un statut plus facile à assumer pour le groupe. « En étant sur une dynamique aussi positive, on a eu un surplus de confiance face à Lyon, avoue un élément du vestiaire. C’était inconscient, peut-être lié à nos matchs en Top 14 contre eux. On doit avoir de la bonne peur, comme face aux Saracens, pour être capable de sortir la bonne performance. »

Dans sa série ébouriffante - six victoires de rang en Top 14 -, Toulon a marché sur l’eau lorsqu’il était donné perdant, notamment à Lyon (10-43, 2 avril dernier) ou à Bordeaux-Bègles (16-29, 1er mai dernier). « On a beaucoup laissé parler de notre éventuel changement de statut, reprend Lakafia. On retrouve l’ombre, on a des points de retard face à une grosse écurie du championnat. On a tous les éléments pour passer à autre chose, plutôt qu’avoir la tête à Lyon. » Pour terrasser les Ciels et Blanc, comme en 2021 (23-29), les Toulonnais n’ont donc rien changé à leurs habitudes. Juste, par à point, ils ont rectifié leurs dysfonctionnements lyonnais, car à ce stade de la saison, « on n’invente rien, on joue avec ses certitudes et les fondations créées », dixit Franck Azéma, lors de ses conférences de presse. « On ne doit pas tout remettre en question. Notre trame fonctionne. Avant le Racing 92, on a insisté sur les rucks et nos déplacements. On a souffert sur ces aspects en finale. » En ce sens, la blessure à une cheville de Gabin Villière est un lourd handicap. Mais, depuis des mois, Besagne fait fi des aléas pour se concentrer sur ce qu’il pouvait maîtriser. À Mayol, Toulon avait été défait par le Racing 92, sans récolter le moindre point (20-27), l’heure de la revanche a sonné pour « continuer à donner du plaisir aux gens », conclut « Lakaf ». Ils attendent que la belle aventure dure.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias MERLO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?