Biarritz : Kuridrani sanctionné, Saili vers l’UBB ?

  • Francis Saili pourrait rejoindre l'UBB à partir de la saison prichaine.
    Francis Saili pourrait rejoindre l'UBB à partir de la saison prichaine. Icon Sport
Publié le

Le centre wallaby a fait parler de lui pour son départ prématuré en vacances la semaine passée. Un agissement qui ne devrait pas être sans conséquence. Quant à Francis Saili, sur le départ d’Aguilera, la piste bordelaise pourrait aboutir rapidement.

Les centres sudistes sont au cœur de l’actualité du côté d’Aguilera. La semaine dernière, le Wallaby Tevita Kuridrani (31 ans, 61 sélections), recrue phare de l’été dernier, a ainsi fait parler de lui… par son absence. L’ancien joueur de la Western Force s’était évaporé dans la nature, séchant les entraînements avant le dernier déplacement des Rouge et Blanc à Toulouse. Le club s’est retrouvé sans nouvelle de l’ancien attaquant des Wallabies, qui a coupé ses réseaux sociaux et laissé son téléphone français à son domicile biarrot.

Est-il en Australie ? Aux Fidji ? Cette option est en effet la solution la plus probable. Toujours sous contrat avec l’entité biarrote, il va sans dire que Tevita Kuridrani sera sanctionné par ses dirigeants à son retour de vacances. Jusqu’où ira ladite sanction ? Difficile à dire. Mais ne souhaitant pas que le cas Kuridrani fasse tache d’huile au sein de l’effectif, les patrons du club pourraient incontestablement frapper fort…

Deux ans de contrat à négocier

Son ex-partenaire au cœur de la ligne d’attaque de la formation basque, Francis Saili (31 ans, 2 sélections), est également un sujet d’attention en coulisses. Pour de tout autres raisons. Le Néo-Zélandais va quitter le Pays basque cet été, comme le club l’avait annoncé lors de la dernière réception de la saison, face à Clermont.

Selon nos informations, les contacts noués il y a plusieurs semaines entre les représentants du joueur et les dirigeants de l’Union Bordeaux-Bègles pourraient prochainement aboutir. Le Lou, le Stade français et Clermont s’étaient aussi intéressés à son cas. L’hypothèse d’un retour en Nouvelle-Zélande a également circulé.

Mais l’UBB, désireuse de trouver une pointure pour remplacer UJ Seuteni, tient désormais la corde. Il lui faudra verser une indemnité au club basque, avec qui Saili est en principe engagé jusqu’en juin 2024.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?