Nationale 2 - Marcq-en-Barœul en cinquième vitesse

  • Après 142 matchs de Pro D2 et six saisons à Nevers, le centre François Herry débarquera à Marcq-en-Barœul cet été.
    Après 142 matchs de Pro D2 et six saisons à Nevers, le centre François Herry débarquera à Marcq-en-Barœul cet été. Icon Sport
Publié le

Budget en augmentation, nouvelle organisation sportive, et recrutement convaincant : les Nordistes ont encore franchi un cap.

Définitivement, les dirigeants de Marcq-en-Barœul sont parvenus à fédérer autour d’eux la force économique qui avait tant manqué aux Lillois, eux qui avaient perdu le pari de rallier les argentiers sur leur réussite sportive. Leur montée en pro D2 n’avait produit qu’un dépôt de bilan. Celle des Marcquois en Nationale 2 a provoqué une hausse de leur budget de cinq cents mille euros. Les arrivées de « Nhood », la plate-forme immobilière de la famille Mulliez, qui cotisait déjà au travers de Boulanger, de « M comme Mutuelle », et les contributions des uns et des autres, ont fait grimper ce budget à 2,5M d’euros.

Morgan Champagne arrive

Il sera le quatrième plus important de la Nationale 2. Les dirigeants attendent aussi les résultats d’une levée de fond dont une grosse partie alimenteront les fonds propres. « Nous poursuivons notre développement, commente le président Olivier Gradel. Le club bénéficie d’une confiance. Une partie de cette augmentation sera consacrée à la formation, sur laquelle notre entraîneur Christophe Raluy sera maintenant complètement dépêché. L’autre nous a permis de nous structurer encore davantage en équipe première. » 

Pour épauler le manager Philippe Caloni, et remplacer Christophe Raluy à ses côtés, le club a recruté le Massicois Morgan Champagne. L’ancien responsable de la formation du club de l’Essonne désirait depuis longtemps revenir entraîner en seniors. Il aura la charge du paquet d’avants, avec un avis plus officieux à donner sur les axes de développement du club. Il a signé trois ans.

Le staff marcquois bénéficiera en outre d’un fonctionnement complètement professionnel, avec des entraînements programmés sur quatre journées de travail. Les vingt équipiers qui resteront – treize départs ou retraites – seront complétés par une douzaine d’arrivées. Vingt-cinq joueurs seront professionnels, et sept seulement seront pluri-actifs. Parmi les nouveaux, le centre de Nevers François Herry, qui a encore disputé dix matchs en Pro D2 cette saison, et le deuxième ligne sud-africain Philippe Du Preez, le capitaine de Mâcon, ancien de Mont-de-Marsan et de Nevers en Pro D2, seront les têtes d’affiche. Marcq-en-Barœul, qui jouait en Fédérale 2 en 2019, vient encore de franchir un cap.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?