Super League - La panne de réveil des Dragons catalans face à Huddersfield

  • Super League - La panne de réveil des Dragons catalans face à Huddersfield
    Super League - La panne de réveil des Dragons catalans face à Huddersfield Independant - Clementz Michel
Publié le

Battus à Perpignan par Huddersfield, les Dragons Catalans n’ont pas réussi l’opération comptable espérée. Pire, ils tombent de haut.

Pour la première fois de la saison, les Dragons Catalans ont chuté à Perpignan. Après six victoires en 2022 à Gilbert-Brutus, les Dracs ont rendu les armes face aux Giants d’Hudderfield. Une formation qui avait déjà réussi son coup en 2021 et en 2022. Les Giants, finalistes malheureux de la finale de Cup disputée six jours plus tôt à Tottenham contre Wigan (défaite 16-14) ont réalisé une entame de match au plus que parfait. Rapidement, les Anglais ont pris le score, le milieu du terrain et le contrôle de la rencontre.

Les Catalans par manque de concentration et d’application n’ont pas fait les choses dans le bon ordre. Dès que la défense sang et or a montré un signe de faiblesse, Huddersfield s’y est engouffré avec réussite et ses trois réalisations du premier acte. En menant 18 à 0 juste avant la pause, les Giants affichaient déjà une réelle supériorité.

Les Dragons qui tournaient seulement à un essai de concédé par match depuis deux rencontres en avaient déjà pris trois en quarante minutes. « On s’est manqué en première mi-temps et ce n’est pas normal ce qui s’est passé. Individuellement nous n’avons pas fait ce qu’il fallait dans cette rencontre et Huddersfield en jouant simplement nous a posé de gros problèmes », a pesté le capitaine Benjamin Garcia.

La bataille du top 2 est ouverte

Au retour des vestiaires, l’opération réaction attendue de tous est arrivée avec rapidement un essai signé Arthur Mourgue, puis un deuxième pour Matthieu Laguerre dix petites minutes plus tard. À vingt-cinq minutes du terme, les Dragons n’étaient plus menés que 18 à 14. L’espoir d’un nouveau retour au score envahissait donc les 7 000 spectateurs présents qui voulaient encore croire à un retour.

Revenus à de plus nobles intentions défensives, les Catalans ont beaucoup tenté. À six minutes de la fin, Mitchell Pearce allume une chandelle que Tui Lolohea lâche devant lui. Matthieu Laguerre à la course récupère et termine derrière la ligne. Sauf que l’essai sera refusé par le juge de touche, créant la stupéfaction dans tout le stade pour le plus grand soulagement des joueurs d’Huddersfield. Entre incompréhension et frustration, la conférence de presse a permis au coach de revenir sur cet essai.

« On vient de revoir les images dans les vestiaires et cet essai était parfaitement valable. On revenait à égalité en attendant la transformation. Oui ça a une incidence, mais je suis très déçu de cette première mi-temps et ce sont les images qui me reviennent. On ne peut pas s’éloigner comme ça de nos standards. Nous avons concédé des essais que l’on ne doit jamais prendre », a résumé l’entraîneur anglais des Dragons Steve McNamara.

Un coach qui « est resté calme et posé dans les vestiaires à la fin du match » a assuré le pilier Jordan Dezaria quand le capitaine Benjamin Garcia a assuré que « lundi, ça sera différent, je pense qu’il va nous dire les choses et que le ton sera autre ». Peut-être trop sûrs de leurs forces avant la rencontre, les Dragons tombent de haut, mais ils réalisent surtout une très mauvaise opération, laissant leurs adversaires du soir revenir à un petit point au classement.

La bataille pour le Top 2 est plus ouverte que jamais, avant le prochain rendez-vous prévu samedi à Brutus contre Hull FC. Un deuxième concurrent direct qui comme Huddersfield a pris les points au match aller en Angleterre. « On va travailler pour revenir plus fort samedi et montrer un autre visage », conclut le troisième ligne Benjamin Garcia qui affichait vendredi soir la tête des mauvais jours.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno ONTENIENTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?