Top 14 - Toulouse défendra « son » Brennus

  • Au bout d’une saison sinueuse, durant laquelle la qualification pour les phases finales fut en danger, les Stadistes seront bien au rendez-vous, pour tenter de partir à l’assaut d’un troisième Bouclier d’affilée.
    Au bout d’une saison sinueuse, durant laquelle la qualification pour les phases finales fut en danger, les Stadistes seront bien au rendez-vous, pour tenter de partir à l’assaut d’un troisième Bouclier d’affilée. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Au bout d’une saison sinueuse, durant laquelle la qualification pour les phases finales fut en danger, les Stadistes seront bien au rendez-vous, pour tenter de partir à l’assaut d’un troisième Bouclier d’affilée.

Il n’y avait pas vraiment besoin d’attendre cette ultime journée pour savoir que le Stade toulousain, double champion de France en titre, serait au rendez-vous des phases finales pour tenter d’aller décrocher un troisième Brennus d’affilée (vingt-deuxième dans l’histoire du club). C’est sur le terrain de Brive, il y a deux semaines, que les hommes d’Ugo Mola ont validé leur billet. Encore fallait-il l’officialiser ce dimanche soir. Sur le papier, et sans manquer de respect à Biarritz, c’était quasiment une formalité. D’abord parce que, derrière un week-end de repos, le staff des Rouge et Noir avait décidé d’aligner une équipe très compétitive dans l’idée de donner du rythme aux cadres. Ensuite parce que, déjà condamné, le BOPB avait choisi de préparer la prochaine saison et d’offrir du temps de jeu à ses jeunes joueurs. Les débats promettaient d’être déséquilibrés, ce qu’ils furent… N’empêche, ce n’est pas rien de retrouver Toulouse au rendez-vous, au bout d’un exercice qui a vu cette formation passer par tous les états ou presque. Celui de grâce au départ avec une entame rêvée et six victoires de rang pour démarrer le championnat. Celui d’urgence ensuite quand, victimes des reports des mois de décembre et janvier, cette armada a totalement perdu le rythme, enchaînant défaites et doublons supplémentaires. Si bien que la qualification, fragilisée par l’absence puis la fatigue des nombreux internationaux, fut en grand danger.

Aldegheri de retour pour le barrage ?

Relancé par les exploits européens en Ulster et au Munster, même si cela a ajouté des dates au calendrier démentiel, les Stadistes ont retrouvé une nouvelle dynamique et pu se régénérer. Ce qui les rend d’autant plus dangereux ? Une évidence. Même si le morceau sera de choix en barrage, contre La Rochelle, sacrée championne d’Europe voilà neuf jours. Des retrouvailles au sommet entre les deux formations. Privés de Chocobares et Tauzin pour la fin de saison, les Toulousains ont récupéré Richie Arnold, Guitoune, Nanaï-Williams, Médard ou Germain. Delibes pourrait suivre. En première ligne, Mola doit composer, en raison de la blessure de Neti et de la suspension de Faumuina (qui reviendra au mieux pour une demie). Aucun risque n’a été pris avec Aldegheri, un peu touché. Avec l’espoir de le voir disponible en barrage. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?