Un film retraçant les exploits du Stade beaumontois sort au cinéma

  • Un film retraçant les exploits du Stade beaumontois sort au cinéma Un film retraçant les exploits du Stade beaumontois sort au cinéma
    Un film retraçant les exploits du Stade beaumontois sort au cinéma DR - DR
Publié le

Beaumont-de-Lomagne grâce à l’Ina, les anciens du club ont retrouvé la trace de leurs exploits. Dix ans de l’épopée beaumontoise sont retracés.

À ce jour, le Stade beaumontois évolue au sein du deuxième échelon fédéral soit le cinquième niveau national. En termes de reconnaissances médiatiques, l’actualité du club est relatée dans la presse locale et quotidienne ainsi que dans notre double édition du lundi et vendredi. Dans un autre temps, celui des années 70 lorsque Georges Pompidou était au pouvoir et la télé en noir et blanc, le Stade a eu (très souvent) la faveur du petit écran.

À l’époque, les Beaumontois évoluaient au plus haut niveau national. Il y a cinquante ans, ils ont eu même eu le privilège de disputer un quart de finale de Première Division face Narbonne perdue (24-10). Cette reconnaissance cathodique, les anciens et glorieux du Stade ont souhaité la faire partager aux générations actuelles.

 

Un succès pour la première

En collaboration avec le comité directeur actuel, les anciens joueurs de l’époque (Max Barrau, Diego Peccolo, Daniel Séran, etc), le Stade beaumontois a pu récupérer des archives de l’Ina dont il est parvenu à acquérir les droits. La suite, elle est l’œuvre de deux professionnels du cinéma, ce dont explique l’ex flanker, Michel Tufféry. « Sur Beaumont, nous avons deux grands spécialistes de l’image Jean-Pascal Fontorbes et son épouse, Anne-Marie Granié qui ont produit  « Le rugby dans le cuir » à Graulhet et « 12 et demi », documentaire sur les frères Boniface. »

De cette collaboration vient de sortir « Une décennie du Stade beaumontois 1965-1975 » relatant l’âge d’or du rugby de Lomagne. Pendant deux heures, on revoit en noir et blanc, la mémorable finale de Deuxième Division face à Bourgoin en 1965, le quart de finale 1972 face à Narbonne et d’autres mémorables rencontres et un certain, Jean-Pierre Rives qui pendant un an (1972-1973) a porté la tunique bleue.

Le 28 mai, une première projection a eu lieu dans la salle de la ville, les Nouveaux bleus. Une première qui a été couronnée de succès. À Beaumont, on sait que pour préparer l’avenir, il faut entretenir le passé. Avant de rendre l’antenne, un grand merci aux présidents actuels du Stade et aux glorieux anciens qui ont une nouvelle fois honoré leur cher maillot bleu qui a fait souffrir de nombreux seigneurs d’ovalies entre 1965 et 1975.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?