Léo Berdeu (Lyon), révélation et meilleur réalisateur du Top 14

  • Léo Berdeu a conclu la phase régulière en tête du classement des réalisateurs du championnat.
    Léo Berdeu a conclu la phase régulière en tête du classement des réalisateurs du championnat. Icon Sport
Publié le

Souvenez-vous, c’était il y a déjà deux ans. Une époque où un jeune ouvreur nommé Léo Berdeu, prêté par le Lou à Agen, s’était avéré un élément décisif dans l’opération maintien des Lot-et-Garonnais. Las, son retour à Lyon n’allait pas exactement se passer comme souhaité… Relégué dans l’ombre de Jonathan Wisniewski, Léo Berdeu a ainsi vécu un exercice 2020-2021 particulièrement compliqué, (8 titularisations 77 points marqués).

De quoi inciter le club rhodanien à aller chercher un élément extérieur pour assurer le plan de succession, et pas n’importe qui. « Quand j’ai appris que Lyon allait recruter Lima Sopoga, j’ai songé à partir, nous confiait Berdeu voilà quelques mois. Mais une discussion avec Pierre Mignoni a remis les choses à plat. Il m’a dit ce qui n’allait pas et moi je lui ai fait part de ce qui ne me plaisait pas. On s’est dit les choses très ouvertement, et ça a tout changé. »

Candidat naturel au Japon

Un dialogue, donc, mais aussi quelques conditions favorables, puisque l’accord passé entre Sopoaga et le Lou lui permettait d’arriver trois mois après la reprise. Un délai dont Berdeu a bien profité pour squatter le numéro 10… « L’arrivée de Lima m’a piqué, elle a été une source de motivation. J’avais jusqu’à octobre pour montrer que j’avais ma place. »

Un défi que le Lyonnais a bien évidemment relevé, jusqu’à dépasser la barre symbolique des 250 points en Top 14. Car si le début de la cohabitation avec Sopoaga fut plutôt compliqué (on se souvient d’atermoiements autour d’une pénalité importante à Toulouse), celle-ci se régla très vite, Berdeu gagnant à la régulière ses galons de titulaire tandis que le Néo-Zélandais termina sa saison à l’infirmerie.

Décisif dans la conquête de la Challenge Cup (dont il fut aussi le meilleur réalisateur avec 71 points), Berdeu en a aussi profité pour revenir dans les radars du XV de France, jusqu’à postuler pour la future tournée au Japon. Histoire, pour celui qui fêtera ses 24 ans dans une semaine, d’offrir un épilogue de rêve à la saison qui le vit sortir de l’ombre…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?