La Dream Team de la 26e journée de Top 14

  • La Dream Team de la 26e journée de Top 14
    La Dream Team de la 26e journée de Top 14 Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Comme chaque semaine, c'est l'heure de découvrir votre Dream Team La Grande Mêlée. Pour cette 26ème journée de Top 14, grâce à son écrasante victoire face à Biarritz (80-7), le Stade toulousain a placé 12 douze de ses joueurs dans le XV titulaire. Seuls trois avants d’autres clubs ont réussi à faire de la résistance.

1. Giorgi Beria (29,2 points)

Titulaire pour la sixième fois de rang avec les Jaunards, le pilier droit a une nouvelle fois épaté le public de Marcel-Michelin. À 22 ans, l'ancien international moins de 20 semble enfin s'imposer dans l'effectif clermontois après des débuts plus discrets.

2. Julien Marchand (41,3 points)

Retrouvez le capitaine du Stade toulousain dans cette Dream Team n'est jamais une surprise. Face à Biarritz, le talonneur aux 21 sélections s'est montré très vivace et opportuniste comme souvent. Grâce à son essai dès la huitième minute de jeu après un ballon porté, il a parfaitement lancé la dynamique côté Rouge et Noir. Dans ce match aux allures de fête, il fut remplacé à la mi-temps par son camarade Peato Mauvaka.

3.Uini Atonio (33,9 points)

Finalement, il ne manquait que Cyril Baille pour avoir la première ligne du XV de France, puisque c'est Uini Atonio qui se retrouve à droite de la mêlée de cette Dream Team. En seulement 33 minutes, le Rochelais aura inscrit un essai redonnant l'avantage aux siens, réalisé trois plaquages et quatre courses ballon en main. De très bonnes statistiques au vu du temps de jeu. Fait amusant, le joueur de 32 ans est sorti à la 79e à cause d'un crampon cassé.

4. Rory Arnold (35,5 points)

Quand ce n'est pas Richie, c'est Rory. Il y en a toujours un pour rattraper l'autre. Comme à son habitude, l'international australien s'est montré solide défensivement et impérial aussi bien en mêlée qu'en touche. Bref, une prestation sobre mais bonne qui le propulse dans ce XV de la semaine.

5. Joe Tekori (61,9 points)

Comme son compère cité précédemment, Joe Tekori a lui aussi livré une grosse prestation, une très grosse. Cela faisait bien quelque temps que le Samoan n'avait pas affiché un niveau aussi élevé. Auteur d'un essai en mode bélier face à un mur de château, il a tout simplement fait exploser les remparts biarrots. Cerise sur le gâteau pour ce qui était peut-être sa dernière à domicile, deux transformations dont une en coin, le long de la ligne de touche.

6. Anthony Jelonch (61,3 points)

Si les champions de France en titre ont inscrit 80 points face à Biarritz, ils ont aussi dû défendre. Et dans ce domaine, c'est Anthony Jelonch qui a le mieux performé. Avec un total de neuf plaquages, il a été le meilleur plaqueur des siens.

7. Selevasio Tolofua (63,5 points)

Avançant sur chacun impact, le Toulousain a une nouvelle fois été excellent aussi bien offensivement que défensivement. Avec cette nouvelle belle prestation, le troisième ligne se réaffirme comme un joueur important de l'effectif, alors que la phase finale approche. Comme beaucoup de ses camarades, il a lui aussi aplati son essai.

8. Yoan Tanga (66,5 points)

Monstrueuse. Il n'y a pas de meilleur mot pour décrire la performance du Racingmen. Le troisième ligne centre a notamment inscrit un essai à la 13e minute de jeu en mode bulldozer où il a explosé Cheslin Kolbe et Louis Carbonel, cassé six plaquages, réalisé huit plaquages et dix courses avec ballon. Décidément, Tanga ne semble pas avoir de limite de progression.

9. Antoine Dupont (53 points)

Voici le premier de la charnière toulousaine. Antoine Dupont ne cessera donc jamais d'impressionner. Grâce aux nombreuses lacunes défensives biarrotes, le meilleur joueur du monde s'est servi de toutes ses qualités pour magnifier le jeu de son équipe. Et puis que dire de son essai après un travers qui semblait fin... Juste sublime.

10. Romain Ntamack (55,2 points)

Et voilà le deuxième ! C'est un Romain Ntamack très entreprenant que l'on a vu dimanche qui n'a pas hésité à prendre les intervalles afin d'avancer balle en main. Même s'il n'a pas inscrit le moindre point durant la rencontre, il a notamment offert un essai tout fait à Thomas Ramos et a joué juste pendant ses 53 minutes de jeu.

11. Matthis Lebel (79,5 x 2 = 159 points)

Matthis Lebel est le capitaine la Dream Team de cette 26ème journée de championnat avec 159 points. De tous les bons coups, il a inscrit le seul doublé du week-end en Top 14 et a également fait marquer ses coéquipiers. Tout comme Pierre Fouyssac, le Toulousain revient a son meilleur niveau au meilleur des moments.

Toulouse a roulé sur Biarritz et s'est donc qualifié pour la phase finale. C'est "Lebel" affaire de cette dernière journée de Top 14 ! L'ailier toulousain est donc le MVP \ud83d\udc51

\ud83d\udcf2 Pour jouer avec nous > https://t.co/9hZW5xMXcW pic.twitter.com/lyOCmrwM6v

— La Grande Mêlée TOP 14 (@lagrandemelee) June 6, 2022

12. Pita Akhi (56,6 points)

Le surpuissant centre néo-zélandais n'a pas fait de cadeau aux jeunes biarrots. Grâce à sa puissance et son explosivité, il a réussi à créer des décalages utiles pour les offensifs des siens. Défensivement, le char d'assaut a aussi été irréprochable et n'a rien laissé passé.

13. Pierre Fouyssac (71,5 points)

Quelle bonne surprise de retrouver Pierre Fouyssac deuxième meilleur joueur d'une Dream Team ! Alors qu'il n'avait pas de temps de jeu en début de saison, le centre Rouge et Noir s'est enfin affirmé dans l'effectif d'Ugo Mola. Depuis son retour en tant que titulaire, l'ancien Agenais enchaîne les matchs et les bonnes prestations. Contre Biarritz, il a même inscrit un essai en début de rencontre.

14. Nelson Épée ( 71,5 points)

C'est une première pour le septiste de se retrouver dans un XV La Grande Mêlée. Avec ses crochés de feu et sa vitesse hallucinante, Nelson Épée s'est amusé face au BO. "Plus discret" que son compère de l'autre aile, il a su bonifier tous ses ballons. Il se place désormais comme un candidat sérieux pour disputer la phase finale de championnat.

15. Thomas Ramos (57,2 points)

Très bon dans le jeu courant, l'arrière toulousain l'a aussi été face aux perches. En 53 minutes, il a inscrit 17 points (1 essai et 6 transformations). Dans ce match ouvert, l'international français a pris beaucoup de plaisir à relancer à la main comme il sait si bien le faire.

Supersub : Peato Mauvaka (64,3 x 3 = 192,9 points)

Il faut dire que Toulouse gère bien les temps de jeu attribuer à ses deux talonneurs internationaux. Entré à la mi-temps, Peato Mauvaka a tout balayé sur son passage durant ses quarante minutes de jeu. Offensivement ses statistiques sont hallucinantes pour un talonneur : 1 essai (digne d'un trois quart), 2 franchissements, 2 plaquages cassés et 6 courses avec ballon. 

Remplaçant. Zach Mercer (60,5 / 2 = 30,25 points)

Il aurait été surprenant de ne pas retrouver le troisième ligne montpelliérain dans cette Dream Team. Ce dernier est devenu un joueur incontournable de La Grande Mêlée et est toujours une valeur sûre. Avec 21 courses avec ballon, 7 plaquages cassés et 10 plaquages, il a maltraité des Clermontois toutefois vainqueurs et a été le meilleur Montpelliérain, incontestablement.

Remplaçant. Setareki Bituniyata (51 / 2 = 25,5 points)

Brive devait impérativement s'imposer pour assurer le maintien. Bituniyata a répondu présent de la tête et des épaules. L'ailier fidjien n'a fait qu'une bouchée des espaces dans la défense parisienne et a permis de créer des différences. Le CAB peut le remercier.

La Dream Team de la 26e journée de Top 14
La Dream Team de la 26e journée de Top 14 Midi Olympique - Midi Olympique

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?