Pro D2 - Bayonne s’était déjà projeté en Top 14

  • Bayonne évoluera en Top 14 la saison prochaine, mais sans Yannick Bru.
    Bayonne évoluera en Top 14 la saison prochaine, mais sans Yannick Bru. Icon Sport
Publié le

Le passage de témoin entre Yannick Bru et Grégory Patat est acté. Le nouveau manager a déjà préparé le retour en Top 14. Avec anticipation. Sa mission, le maintien dans l’élite.

Jean Dauger n’a plus la tête bruissante de cliquetis de crampons et de cris depuis ce long voyage à Montpellier. Les joueurs sont en vacances avec une première destination de décontraction… Ibiza. Mais tout le monde dans le club n’a pas gagné le droit de décompresser. La préparation au retour dans l’élite continue et, surtout, passe à une étape supérieure. Deux options avaient été envisagées.

Le maintien en Pro D2, avec déjà un recrutement cinq étoiles, Maxime Machenaud et Camille Lopez, entre autres. Et puis la montée en Top 14. Le club a travaillé sur la venue de joueurs aguerris à ce niveau. Avec des clauses à respecter. Les dossiers sont maintenant à l’étude et en cours de négociations.

Le passage de témoin entre Yannick Bru et Grégory Patat est aussi une opération que le club a pris soin de mener au mieux. Les deux hommes se sont déjà rencontrés il y a quelques mois et l’ancien entraîneur de l’équipe de France nous avait d’ailleurs expliqué que l’entrevue s’était parfaitement déroulée. Les échanges avaient porté sur l’organisation sportive du club.

L’ancien auscitain n’a pas eu d’expérience de manager hormis dans son club d’origine entre 2009 et 2014, en Pro D2. C’est donc pour lui le plongeon dans le grand bain mais pas dans l’inconnu puisqu’il a côtoyé le très haut niveau en tant qu’entraîneur à La Rochelle, avec notamment deux finales, de Top 14 et de Champions Cup, l’an passé. L’ancien champion de France de Pro D2 2004, vainqueur de l’Aviron en finale, a construit un staff à son goût pour cette nouvelle aventure. « Pas d’ingérence dans le sportif, précise Philippe Tayeb. Il a carte blanche. »

Il sera entouré de Gérard Fraser, ancien joueur de l’Aviron qui entraînait Vannes jusqu’ici, pour les lignes arrière, Joël Rey, pour les avants, Eric Artiguste, Antoine Battut, ainsi qu’un nouveau préparateur physique, Loïc Louit, venu d’Aix-en-Provence, Gersois également, qui a travaillé avec lui à Auch et Perpignan.

Un pack renforcé

Le président de Bayonne sait que la tâche de son protégé sera délicate. « Ça ne va pas être facile tous les jours parce qu’il y a eu du travail de fait. Arriver alors que le club est auréolé d’un titre de champion de France, ce n’est pas évident. Il va falloir accompagner Greg. »

Voici six mois maintenant que ce choix a été fait. Le nouveau manager a travaillé sur le recrutement, aidé par un membre du club exclusivement dévolu à ce rôle. En plus de ceux déjà connus, la cellule de recrutement a ainsi identifié huit joueurs dont les noms ne seront dévoilés que plus tard.

Les principaux choix vont se porter sur les avants. Il s’agira de densifier encore le pack avec des renforts dans les trois lignes. Il est prévu aussi un ou deux éléments pour les lignes arrière.

Une nouvelle ère débute ainsi pour l’Aviron qui bénéficiera aussi d’un stade entièrement rénové. Fin prêt pour le Top 14, le club a également peaufiné les détails. Un nouveau logo sera dévoilé la semaine prochaine.

Les contours du nouvel Aviron se dessinent.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?