Pro D2 - Remobilisation générale pour le Stade montois avant le barrage d'accession

  • Focalisés sur leur finale depuis plusieurs semaines, les Montois doivent se remobiliser en quelques jours pour aborder ce match d’accession qui reste indécis.
    Focalisés sur leur finale depuis plusieurs semaines, les Montois doivent se remobiliser en quelques jours pour aborder ce match d’accession qui reste indécis. Icon Sport
Publié le

Focalisés sur leur finale depuis plusieurs semaines, les Montois doivent se remobiliser en quelques jours pour aborder ce match d’accession qui reste indécis.

Si l’on considère objectivement les forces en présence avant cette rencontre décisive, tout incite à s’inquiéter pour le Stade montois. Pourtant, depuis l’apparition de ce barrage entre finaliste du Pro D2 et treizième du Top 14, les équipes de l’échelon supérieur ne se sont jamais imposées, plombées régulièrement par une dynamique négative, à l’inverse de celle de leur adversaire. Mais le contexte est cette fois un peu différent.

D’un côté des Catalans auteurs d’une très belle saison, véritablement armés pour le Top 14, et qui sortent de surcroît d’une victoire incontestable face à l’UBB, de l’autre une équipe landaise qui a chuté lourdement à l’occasion de cette finale dont elle avait fait une obsession. Clairement, la dynamique, cette fois, n’est pas du côté du plus petit.

Comment rebondir et se remobiliser côté montois ? Voilà toute la question et tout l’intérêt de cette rencontre. Le staff landais n’aura eu que peu de temps pour se projeter sur ce rendez-vous. Stéphane Prosper le concède : « Nous nous sommes remis au travail dès lundi pour préparer cette rencontre, mais les joueurs ont eu pour leur part deux jours de récupération et de repos. Nous les avons donc retrouvés mercredi pour entamer cette préparation dans laquelle la fraîcheur mentale sera primordiale. »

Autant dire que c’est d’abord l’état physique et psychologique des troupes qui aura déterminé la configuration de l’équipe alignée pour cette rencontre, car sur les plans technique et stratégique, les Landais ne vont rien inventer à ce moment de la saison : « Il nous reste deux objectifs sur cette rencontre, ajoute l’entraîneur montois : tenter de rester invaincus à domicile après seize victoires consécutives, et surtout montrer notre vrai visage, ce que nous n’avons pas fait à Montpellier. » 

Ce que l’ancien ouvreur espère et appelle de ses vœux, c’est voir son groupe retrouver son agressivité défensive (il en faudra beaucoup face à Perpignan) et sa capacité à mettre de la vitesse dans son jeu.

Tous à Boni

Plus facile à dire qu’à faire. Mais débarrassés d’une pression peut-être excessive liée à cette quête obsédante du bouclier, qui sait si les Montois, en jouant un peu plus libérés, ne sont pas capables de créer la surprise et d’entretenir le suspense ? C’est ce que leurs supporters espèrent encore.

Abasourdis par l’ampleur de la défaite de la semaine dernière, eux aussi vont devoir se remobiliser pour porter jusqu’au bout leurs favoris qui leur ont procurés tant de satisfactions et de joies cette saison. Et affronter le peuple catalan dont on connaît la ferveur.

On l’a compris, la tâche qui attend les Montois est immense. Face à des Perpignanais d’un niveau largement supérieur, il faudra sortir un match d’anthologie pour s’imposer. Mais qui sait si cette équipe tellement attachante, tellement solidaire et surprenante tout au long de la saison n’est pas encore capable d’exploit ? Une entame manquée par le favori, le doute qui s’installe d’un côté et la possibilité d’un exploit retentissant de l’autre, et la logique peut s’inverser.

Ce qui est sûr, c’est qu’il faut jouer les matchs avant de les perdre ou de les gagner. Le Stade montois n’aura qu’une mission dimanche : mettre tout son courage, tout son caractère et toute sa fierté dans ce dernier tour de piste, pour ne rien regretter et sortir, quoiqu’il arrive, par la grande porte.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?