Top 14 - Le Montpellier Hérault Rugby prépare la guerre

  • Zach Mercer et le MHR affronteront le vainqueur de la rencontre Bordeaux-Bègles - Racing 92.
    Zach Mercer et le MHR affronteront le vainqueur de la rencontre Bordeaux-Bègles - Racing 92. Icon Sport
Publié le

Qualifiés directement en demi-finale, les Héraultais profitent d’une semaine de préparation supplémentaire, qui s’annonce studieuse, avant d’affronter Bordeaux-Bègles ou le Racing 92…

Après avoir été leaders de la 21e à la 25e journée, les hommes du manager Philippe Saint-André ont senti le vent du boulet en perdant à Clermont pour le compte de la dernière journée. Mais fort heureusement pour eux, ils ont bonifié cette défaite et leurs voisins et rivaux catalans ont dominé l’Union Bordeaux-Bègles.

Les mauvaises langues diront que le MHR s’est qualifié grâce à l’Usap, mais ce serait oublier la constance des Cistes, qui ont occupé les deux premières places de la 16e à la 26e journée sans discontinuer : « C’est quand même une saison où on a été très constant sur vingt-six journées », soulignait Philippe Saint-André après le match de Clermont.

Et voilà les Cistes en demi-finale. À Nice, les coéquipiers du capitaine Yacouba Camara affronteront soit l’UBB, soit le Racing 92.

D’ici là, ils auront le temps de récupérer. Quelques jours de repos supplémentaires qui tombent à pic, si l’on en croit le vice-capitaine Guilhem Guirado : « Vu comment ça a tapé fort, pour mon âge, ce n’est pas plus mal de s’économiser une semaine. Ce match était un test de phase finale. Nous, on est content parce qu’on visait le top 4 au début de saison. Plus la saison avançait, plus on s’approchait du Top 2. C’est chose faite. On a démontré certaines valeurs. Le marathon est fini. Maintenant, place au sprint final. »

Séances intenses jeudi et vendredi

Seulement, l’épreuve du sprint ne tolère pas la moindre approximation. Elle est si courte que la moindre erreur se paie cash. Voilà pourquoi il faut l’aborder en étant parfaitement prêt. Les Montpelliérains le sont-ils ? Pas tout à fait, au vu de leur dernière prestation en Auvergne.

Par quatre fois, les Montpelliérains se sont approchés de la ligne d’en-but auvergnate sans inscrire le moindre essai. Il a fallu attendre la cinquième offensive pour l’ailier Vincent Rattez concrétise les efforts de ses partenaires par un essai en coin.

Et les Héraultais savent mieux que personne que le réalisme fait partie de ces facteurs qui sont cruciaux dans des matchs de phase finale : « On sait ce qu’on a à travailler. Il faut être beaucoup plus précis, je ne sais pas combien de fois on est allé à deux ou trois mètres de la ligne. On a manqué de patience », regrettait « PSA ».

Durant ce "test" dixit Guirado, ses partenaires ont toutefois pu tester leur conquête. Et celle-ci se porte plutôt bien : 5/6 en mêlée fermée, et un impressionnant 23/24 en touche. Qui dit mieux ? La rigueur défensive est aussi à souligner, avec un 87 % de réussite au plaquage sur 166 tentatives et 26 défenseurs clermontois vaincus en attaque. La conquête et la défense sont des constantes dans cette excellente saison des Cistes. Maintenant, ils doivent retrouver leur efficacité en attaque.

Après un début de semaine allégé avec du repos lundi, un entraînement léger mardi et un jour off mercredi, les Cistes ont vécu deux séances d’entraînement très intenses jeudi et vendredi, histoire de garder le rythme et puiser dans les réserves pour mieux les reconstituer pendant le week-end, laissé libre. Le staff n’a pas encore déterminé la date de départ, et hésite entre partir pour Nice jeudi ou vendredi prochain, sachant que la demie est prévue samedi à 21 h 05.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?