Lucu et Moefana au sommet, Volavola n'y était pas... Les notes de Bordeaux-Bègles - Racing 92

  • Lucu et Moefana au sommet, Volavola n'y était pas... Les notes de Bordeaux-Bègles - Racing 92
    Lucu et Moefana au sommet, Volavola n'y était pas... Les notes de Bordeaux-Bègles - Racing 92 Patrick Derewiany
Publié le

Après avoir marqué leurs adversaires en mêlée fermée, les Girondins ont ensuite lâché la cavalerie avec notamment des Moefana et Seuteni intenables, sublimement menés par un Maxime Lucu des (très) grands soirs. De l'autre côté, le Racing aura mené à la pause grâce à un essai de Max Spring, mais les Ciel et Blanc se sont écroulés en deuxième période. Voici les notes de l’UBB et du Racing 92.

Les notes de l’Union Bordeaux-Bègles

15. Romain Buros 7,5/10

Bien présent sous les ballons hauts, l’arrière a livré un match sérieux, appliqué et fut le joueur de l’UBB qui a battu le plus grand nombre de défenseurs (4). Il a mis sa vitesse de pointe en évidence sur son essai marqué après un coup de pied rasant de Seuteni, et a adressé une passe décisive à Woki. Remplacé par Trinh-Duc qui entra à l’ouverture et Jalibert glissa à l’arrière.

14. Santiago Cordero 7/10

L’Argentin a encore fait parler sa vitesse ahurissante sur son essai. On l’a même vu prendre le ballon en premier attaquant, à la manière d’un ouvreur.

13. UJ Seuteni 8/10

Avec Moefana, il a livré un duel sans merci à la paire Vakatawa-Fickou, qu’il a remporté haut la main. Non content d’avoir marqué un essai, il a tapé un coup de pied rasant lumineux dans le champs profond que Buros porta derrière la ligne francilienne. Remplacé par Mori à l’heure de jeu.

12. Yoram Moefana : 8,5/10

Percutant comme toujours, à l’image de cette charge sur Volavola dès la 15ème minute. Il s’est montré bon passeur également, comme quand il a mis Cordero sur orbitre pour son essai par une belle sautée vers la droite. En deuxième mi-temps, il a servi son partenaire Seuteni d’une très belle après contact entre Fickou et Vakatawa.

11. Ben Lam 6,5/10

Sorti momentanément en début de rencontre pour un protocole commotion qu’il a passé avec succès, le Néo-Zélandais a été très peu servi mais s’est appliqué à faire jouer après contact. A finalement marqué un essai après neuf mois de disette. Voilà qui va faire du bien à l’ailier kiwi !

10. Matthieu Jalibert 7,5/10

L’ouvreur du XV de France a signé une entame hésitante, à l’image de son en-avant (8e), il s’est ensuite remis de dedans. On l’a vu percer à la demi heure de jeu en posant à Le Garrec un cad’déb’ d’école. Il a ensuite connu quelques scories, avant de faire en parler son génie sur l’essai de Woki avec ce petit coup de pied par-dessus. Comme son coéquipier flanker, il est monté en puissance au cours de la partie.

9. Maxime Lucu 9/10

Un match XXL du Tricolore, qui a été le vrai patron du jeu de l’UBB. D’emblée, il a occupé le camps adverse par son jeu au pied long et précis. Auteur d’une percée de 50 mètres après une pénalité rapidement jouée qui amena le premier essai de la partie, marqué par Cordero. Tout au long de la partie, il a dynamiser le jeu de son équipe et a communiqué son envie débordante à ses coéquipiers. Il a parachevé son œuvre par un gigantesque 50-22 à la 67ème minute. Il est sorti sur une immense ovation du stade de Chaban-Delmas. Laquelle était totalement méritée. Remplacé pour Yann Lesgourgues.

8. Bastien Vergnes-Taillefer 8/10

Après de belles percussions puissantes dans l’axe du ruck dès l’entame,Vergnes-Taillfefer a apporté son immense envie mais s’est montré maladroit avec notamment deux en-avants dans la première demi-heure. Il s’est ensuite illustré pas son soutien à Jalibert après sa percée et servit Moefana d’une belle chistera. Malgré la vitesse de son ouvreur Jalibert, on l’a constamment vu au soutien de l’international tout au long de la partie. Un match plein pour cette révélation de la saison girondine. Remplacé par Alexandre Roumat.

7. Mahamadou Diaby 7/10

Le capitaine a montré l’exemple dans l’engagement dès les premiers instants du match, agressif balle en main et en défense. Mais il a aussi commis un plaquage haut en début de deuxième mi-temps qui a permis au Racing de se détacher au score. Meilleur plaqueur de l’UBB, avec 14 interventions.

6. Cameron Woki 7,5/10

Précieux en touche, où il s’est livré un sacré duel avec le deuxième ligne du Racing Anton Bressler. Auteur d’un début de match timide, il est progressivement monté en puissance. Il a profité de la domination de son pack pour délaisser les tâches obscures et prendre les espaces.

5. Jandre Marais Non noté

Le Sud-africain n’a pas eu le temps de profiter de cette demi-finale, puisqu’il est sorti blessé aux ischio-jambiers à la 27ème. Remplacé par Louis Picamoles, qui a encore signé une sacrée entrée en jeu, tant en mêlée fermée où il a poussé comme un buffle ou dans le jeu où il a été très présent.

4. Kane Douglas 7/10

Encore une fois exemplaire dans l’engagement, il a néanmoins offert les premiers points du Racing par une faute qu’il aurait pu éviter. Parfait dans son rôle de deuxième ligne rugueux, pénible, combattif et tenace.

3. Ben Tameifuna 7,5/10

Puissant en mêlée fermée, où il a dominé Kolingar dès la première mêlée du match, et précieux pour redynamiser les ballons lents. Remplacé par Cobilas à la 45ème qui, comme Poirot, a maintenu le niveau de performance de la mêlée girondine.

2. Maxime Lamothe 6,5/10

Beau dynamisme et de la précision dans ses lancers. Son bilan est terni par cette faute pour position de hors-jeu dans ses 22 mètres juste avant la mi-temps qui amena l’essai de Spring. Remplacé en début de deuxième mi-temps par Clément Maynadier qui s’est lui aussi montré précis dans ses lancers.

1. Thierry Paiva 7,5/10

Auteur d’un bel arrachage en début de rencontre, le gaucher a apporté sa pierre à la domination des Girondins en mêlée fermée et a signé quelques plaquages percutants. Remplacé par Jefferson Poirot qui a maintenu la domination en mêlée fermée.

Les notes du Racing 92

Max Spring (7/10)

Le jeune arrière francilien a été tranchant notamment en première période, où il a trouvé des espaces en venant dans la ligne (deux franchissements, six défenseurs battus, une passe parès contact) et ce n’est pas un hasard s’il inscrivait le premier essai des Ciel et Blanc. Il a certainement été le Racingman le plus dangereux malgré deux pertes de balle.

Teddy Thomas (5/10)

Il a eu beaucoup de ballons à jouer, notamment en première période. Il a réussi à gagner du terrain sans pour autant faire des différences flagrantes alors que le Racing campait dans le camp adverse. En seconde période, il a surtout récupéré des ballons inexploitables.

Virimi Vakatawa (5/10)

Il a réalisé une bonne première période, en assurant souvent la continuité du jeu francilien avec des relais intéressants ou des passes après contact. En revanche, il s’égarait défensivement sur l’essai de Seuteni qui a permis aux Girondins de reprendre l’avantage. Il a été en difficulté pendant la seconde mi-temps (deux ballons perdus) avant d’être remplacé par Henry Chavancy (60e).

Gaël Fickou (7/10)

Il a encore été une fois le régulateur de la ligne d’attaque du Racing 92, réussissant à gagner ses duels (9 défenseurs battus) pour franchir la ligne d’avantage. Remplacé par Vakatawa à la 63e minute.

Juan Imhoff (3/10)

L’ailier argentin a été très discret, se signalant en première période par une prise de balle en touche. Il n’a pas réussi à faire de différence (un seul défenseur battu), perdant même trois ballons.

Ben Volavola (3/10)

Il s’est montré plutôt à l’aise en début de match, amenant une pénalité sur sa première prise d’initiative. Il a ensuite alterné le bon et moins bon, concédant une touche dans ses 22 mètres, manquant une passe, envoyant un ballon directement en touche, commettant un en-avant devant ses vingt-deux mètres. Remplacé par Antoine Gibert à la 70e minute.

Nolann Le Garrec (6/10)

Le jeune demi de mêlée a tenu sa place offensivement en donnant le tempo. En revanche, il a été moins efficace défensivement, manquant plusieurs plaquages. Il a été bon face aux perches, ne manquant qu’une seule tentative de pénalité de plus de cinquante mètres. Remplacé par Maxime Machenaud (53e).

Yoan Tanga (3/10)

Le puissant numéro huit du Racing 92 n’a pas réussi à faire de différence ballon en main. Il s’est montré précieux en défense, mais il a souffert de la comparaison avec son vis-à-vis Bastien Taillefer.

Ibrahim Diallo (3/10)

Le troisième ligne aile n’a pas évolué à son niveau habituel. Une prestation décevante tant il avait été performant pendant la saison, perdant trois ballons en route. Il a été remplacé à la 58e minute par Anthime Hemery.

Wenceslas Lauret (5/10)

Il a évolué dans son registre, bataillant avec générosité et se concentrant à être propre dans les tâches de l’ombre mais il a manqué deux plaquages. Offensivement, il a assuré la continuité du jeu avec deux passes après contact.

Anton Bresler (4/10)

Il était là pour batailler. Il a rempli sa mission en se montrant précieux pour faire la police dans les rucks en première période, mais il n’a pas non plus brillé dans le jeu courant. Remplacé par Palu à la 53e minute.

Bernard Le Roux (6/10)

Il a certainement été un des meilleurs racingmen avec Spring et Fickou. Le deuxième ligne international. Il a fait preuve d’une grande activité et de beaucoup de générosité dans l’effort. Il a malheureusement coûté deux pénalités à son équipe.

Nyakane (4/10)

Touché au visage en début de match, le pilier sud-africain a réussi à tenir tant bien que mal la mêlée du Racing qui a explosé après sa sortie du terrain à la 48e minute. Il a été transparent dans le jeu courant avant d’être remplacé par Cedate Gomes Sa.

Teddy Baubigny (5/10)

Le talonneur du Racing a été actif dans le jeu courant avec des relais qui ont permis à ses coéquipiers d’avancer. Un match propre sans coup de folie. Remplacé par Camille Chat (48e) qui a effectué une bonne entrée en jeu alors que le Racing perdait pied.

Hassane Kolingar (3/10)

Il a été pénalisé sur la première mêlée de la rencontre. Rapidement remplacé par Guram Gogichashvili (31e) qui a commis un en-avant sur une situation d’essai en première période.  

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?