Stormers - Bulls, une finale 100% sud-africaine en United Rugby Championship

  • Incroyables Bulls, qui ont déjoué tous les pronostics sur la pelouse de Dublin. Les joueurs de Pretoria défieront les Stormers dans une finale 100 % springbok. Ainsi, la première finale de l’URC ne se jouera pas en Europe mais au Cap, en Afrique du Sud.
    Incroyables Bulls, qui ont déjoué tous les pronostics sur la pelouse de Dublin. Les joueurs de Pretoria défieront les Stormers dans une finale 100 % springbok. Ainsi, la première finale de l’URC ne se jouera pas en Europe mais au Cap, en Afrique du Sud. Icon Sport
Publié le

Ce week-end, les Bulls sont allés terrasser le Leinster à Dublin, à la surprise générale. Les Stormers sont venus à bout in extremis de l’Ulster. Cette Ligue est donc de moins en moins celte.

Cette ligue est donc de moins en moins celte, plus du tout d’un certain côté puisque la finale de l’United Rugby Championship (créé cette saison pour remplacer le Pro14, lui même descendant de la Ligue celte) opposera, au Cap, deux franchises sud-africaines : les Stormers et les Bulls. C’est ce qu’on appelle une entrée fracassante. Les franchises sud-africaines ont marqué leur entrée dans la compétition par un coup d’éclat.

Les Bulls, entraînés par Pote Human, sont allés terrasser le favori, le Leinster, vendredi soir, sur sa propre pelouse de Dublin (27-26) avec une pénalité décisive du vétéran, Morné Steyn (37 ans). Il permit aux Bulls de mener 27-19 à la 76e minute, le dernier essai de Cian Healy ne servit qu’à sauver l’honneur.

On peut aussi considérer que le match avait basculé sur un essai de pénalité pour les Sud-Africains qui provoqua, de surcroît, un carton jaune pour James Ryan. Cette demi-finale restera comme un coup de massue pour le Leinster qui terminera la saison sans trophée pour la première fois depuis 2017.

Après la défaite en finale européenne face à La Rochelle, la pilule a été difficile à avaler pour Leo Cullen. « Une dure leçon », a-t-il commenté. Parmi les Bulls, on a remarqué la puissance du pack et les performances du talonneur Johann Grobelaar et du troisième ligne et capitaine Marcell Coetzee.

L'Ulster éliminé dans les arrêts de jeu

Les Bulls vont retrouver des compatriotes en finale, les Stormers, qui ont battu l’Ulster (17-15), au Cap, samedi, dans un match à suspense. C’est l’arrière international Warwick Gelant qui a marqué l’essai décisif à la 84e minute, seul sur l’aile gauche, avec une transformation de Libbok qui fit exploser le stade. La performance est méritoire car les Sud-Africains jouaient à quatorze depuis la 70e, après l’expulsion d’Adre Smith pour une fourchette administrée à Ian Henderson au cœur de d’un ballon porté.

Mais l’Ulster menait 15-10 à la mi-temps, les Irlandais de Belfast ont donc chèrement vendu leur peau avec deux beaux essais de Robert Baloucoune (attaque au large) et de Stewart Moore (re-attaque au large). Ils répliquaient à deux essais d’avants : Kotze sur maul et Roos sur combinaison autour de la mêlée.

La deuxième mi-temps fut vierge de tout point avant le coup de théâtre final. Rob Herring, le talonneur de l’Ulster regrettera d’avoir gâché une occasion en or en laissant échapper un ballon derrière un ballon porté. Mais la rencontre fut magnifique de bout en bout. « C’est surréaliste, je ne peux pas le croire. On savait que les Bulls avaient gagné et on voulait en faire autant pour ne pas voir tout notre travail perdu », a commenté John Dobson, l’entraîneur. Steven Kitshoff, pilier international (ex-UBB), a poursuivi : « Ce que nous avons fait à quatorze dans les dix dernières minutes, a montré toute notre force de caractère. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?