Top 14 - L'opinion du Midol : access-match, on t’aime

  • Perpignan est devenu le premier club de Top 14 à s'imposer lors d'un barrage d'accès.
    Perpignan est devenu le premier club de Top 14 à s'imposer lors d'un barrage d'accès. Icon Sport
Publié le

On peut lui trouver tous les défauts du monde : il ne récompense pas la régularité, il vient surcharger le calendrier, il retarde d’autant plus le recrutement de la dernière équipe à accéder au Top 14… L’access-match ne suscitera jamais l’unanimité parmi tous les suiveurs du rugby professionnel. Mais reconnaissons aussi ces bienfaits : ce match à nul autre pareil, sans trophée au bout, mais avec le destin d’un club entre les mains, vient ajouter une saveur supplémentaire et différente à cette merveilleuse parenthèse du rugby nommée phases finales.

Un an après l’inoubliable derby basque, la confrontation entre Mont-de-Marsan et l’Usap aura aussi marqué les esprits et offert son lot d’émotions fortes. Pourtant, plus que jamais peut-être, l’affaire paraissait entendue aux yeux de nombre observateurs avant même le coup d’envoi : l’Usap, en phase ascendante, ne venait-elle pas de maîtriser Bordeaux-Bègles quand le Stade montois, en bout de course et à bout de souffle, avait reçu une leçon à cinquante pions par Bayonne ? Mais une fois encore, l’irrationnel s’est invité dans la partie avec une entame landaise tonitruante, des éclairs montois comme à la grande époque, une mêlée étonnante…

Si la loi du prétendu plus fort a, pour la première fois de l’histoire, fini par prévaloir, elle s’est concrétisée par des essais spectaculaires côté catalan, les visiteurs étant portés par un supplément d’âme unique. Ce dimanche, un petit miracle a même accompagné l’après-midi. Les deux équipes étaient, en un sens, portées par le sentiment du devoir accompli au moment de se quitter : l’Usap, portée par ses inestimables supporters, avait assumé son statut quand le Stade montois avait tenu joliment son rôle de challenger, y compris dans les tribunes. Il aurait été dommage de ne pas assister à tout ça...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?