Toulouse Rugby Festival : week-end de fête au Capitole

  • Week-end de fête au Capitole
    Week-end de fête au Capitole
Publié le

Pour sa deuxième édition, le Toulouse Rugby Festival a été un franc succès. Durant deux jours, tous les rugbys ont été célébrés en plein cœur de la Ville Rose, dans une ambiance estivale et festive.

Pour sa première édition l’année dernière, le Toulouse Rugby Festival avait fait un carton : un terrain synthétique installé en plein place du Capitole pour y disputer des parties de "five" (autrement dit du rugby à toucher, joué à cinq contre cinq), des invités de prestige comme la troisième ligne du XV de France et de Blagnac Marjorie Mayans ainsi que le demi de mêlée du Stade toulousain et des Bleus Antoine Dupont, qui venait tout juste de signer le doublé Champions Cup/Top 14 avec son club, pas moins de 700 joueurs et 3 000 visiteurs, des animations en tous genres, etc...

Mais pour sa deuxième édition, le "TRF" a fait encore mieux ! C’est en effet pas moins de 1 200 joueuses et joueurs de tous âges et de tous niveaux qui se sont retrouvés sur le terrain synthétique installé sur la place du Capitole entre vendredi et samedi dernier, le tout sous un beau soleil toulousain. On a dénombré également pas moins de 6 000 visiteurs sur les deux jours.

Écoles, collèges, lycées, partenaires, grand public, tous ont pu participer aux divers tournois de rugby à toucher dans une ambiance festive. Encore une fois, le Toulouse Rugby Festival était parrainé par des invités de prestige : la demi de mêlée du XV de France et du Stade toulousain Pauline Bourdon, fraîchement auréolée d’un titre national, ainsi que l’ex-troisième ligne centre des Bleus et du Biarritz olympique, Imanol Harinordoquy, quatre-vingt-deux sélections et trois grands chelems à son actif. Pauline Bourdon était accompagnée de ses coéquipières Gaëlle Hermet et Laure Sansus, ainsi que de son entraîneur Olivier Marin.

Et ce n’est pas tout : le TRF 2022 a vu nombre d’autres invités de renommée : l’actuel sélectionneur du XV de France Fabien Galthié, le président toulousain Didier Lacroix, le directeur général castrais Matthias Rolland, les entraîneurs de Carcassonne et de Montauban Christian Labit et David Gérard, le président de Colomiers Alain Carré, et bien sûr le Maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc. Ces invités se sont succédé sur le plateau télé spécialement installé pour l’occasion par la chaîne ViaOccitanie, qui a donné une émission en direct de plus de deux heures.

 

Le Burkina-Faso en visite

Le Toulouse Rugby Festival a également reçu la visite de la sélection nationale à XV du Burkina-Faso, qui effectue en ce moment un stage d’un mois de préparation en vue de son quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations qu’il jouera à Marseille du 1er au 10 juillet prochain à Marseille : "C’est la première fois que nous nous qualifions pour les phases finales, c’est historique. Nous sommes très fiers", souriait le sélectionneur Cheik Hamidou Ouedraogo.

"Nous sommes accueillis pendant tout un mois à Blagnac, la mairie et le club assurent non seulement l’hébergement mais aussi mettent à disposition toutes leurs infrastructures sportives du Ramiers, on est au top !", savourait le manager et entraîneur des avants Thibault Dorey-Fogacci. Avec, en ligne de mire, un immense défi : "On va affronter la Namibie en match d’ouverture le 1er juillet à 18 heures. C’est un match qui compte pour la qualification en vue du Mondial 2023 en France. Le vainqueur rejoindra la poule de la France", prolongeait le technicien. "Après l’Afrique du Sud, la Namibie est la meilleure nation du continent africain. Nous venons d’être affiliés à World Rugby, et avec nos résultats, nous avons maintenant le droit de jouer contre de grandes équipes. Quoiqu’il arrive contre la Namibie, nous voulons continuer à grandir et donner de la visibilité à notre équipe qui a grimpé dans la hiérarchie du rugby africain", espérait le sélectionneur Hamidou Ouedraogo.

 

Les froggies sacrés

Vous l’aurez compris, le TRF était le carrefour de tous les rugbys. Tout au long du week-end, les visiteurs ont également pu se livrer à des initiations de rugby-fauteuil, en présence des meilleurs joueurs français comme le capitaine de la sélection tricolore Jonathan Hivernat qui ont livré un match d’exhibition pour le moins spectaculaire. Du spectacle, il y en a également eu le vendredi soir, lors de la finale du tournoi de gala remporté de haute lutte par l’équipe de rugby à VII des Froggies face aux espoirs de Colomiers.

Ravis, les Froggies se sont même vus remettre le trophée par Fabien Gatlhié en personne ! "On est venu ici avec l’envie de s’amuser, on savait que c’était à toucher donc il y avait moins de contacts, nous confiait Alexandre Louro, troisième ligne espoir du Stade toulousain et membre des Froggies. Ce fut une belle finale, en plus en tombant contre Colomiers on a eu droit à un derby car on est quelques joueurs du Stade toulousain. Je leur ai d’ailleurs dit avant le match qu’il était interdit de perdre !", se marrait le troisième ligne. Et ce dernier de résumer la journée : "Le rugby, c’est fait pour s’amuser avant tout. On est venu pour ça et on s’est régalé." Donc vivement l’année prochaine !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?