Le défi de la Nationale 2 pour Fleurance

  • Le défi de la Nationale 2 pour Fleurance
    Le défi de la Nationale 2 pour Fleurance
Publié le

Promus dans cette nouvelle compétition de Nationale 2, les Gersois ont déjà posé les bases de la saison à venir. Le recrutement est en partie achevée.

À la faveur d’une excellente saison 2018 ponctuée par une finale au sein du deuxième échelon fédéral (perdue face à Bédarrides-Châteauneuf 24-17), l’AS Fleurance avait ainsi rejoint le plus haut niveau fédéral. Quatre ans après, les Gersois ont une nouvelle fois gravi une marche supplémentaire. Ce précédent exercice a été une nouvelle fois couronné de succès. Au sein d’une poule à l’estampille gersoise et bigourdane (Auch, Lombez-Samatan, Lannemezan, Bagnères), ils ont achevé la phase qualificative à la première place.

La phase éliminatoire fut moins euphorique puisque lors du premier tour, ils ont hérité du futur champion de France, Rennes comme adversaire. Avec un score à l’aller totalement déficitaire (45-9) en Bretagne, l’ASF n’a pu combler son retard lors de la seconde manche (Victoire 26-9). Si la saison s’est achevée prématurément, il n’en demeure pas moins qu’elle a été aboutie avec à la clé, l’accession au sein de la toute nouvelle Nationale 2. Après réflexions et quelques réunions, le comité directeur du club et l’ensemble des joueurs ont décidé de relever le défi au sein de ce quatrième niveau national.

Reprise de l’entraînement le 4 juillet

Fleurance jouera la saison prochaine en Nationale 2. Ce patelin de 7 000 âmes sera le Saint-Sulpice-sur-Lèze de ce tout nouveau championnat avec un budget estimé à 650 000 euros. À ce niveau de compétition, le club n’a pas l’intention de faire un petit tour de manège et de retrouver la Fédérale 1 au terme de la saison. Au contraire, il compte se pérenniser à ce niveau de compétition. Le président Michel Courtes et son équipe se sont déjà retroussé les manches pour la mise en place du prochain exercice. « Nous avons en grande partie finalisé le recrutement, révèle le manager, Nicolas Dupouy. Déjà le point positif c’est d’avoir conservé une grande partie de l’effectif. Ensuite, on a opté plus pour un recrutement de qualité que de quantité » 

Quant aux nouveaux porteurs du maillot bleu et blanc, ils ont l’expérience du niveau professionnel. Séduits par le projet sportif fleurantin, le pilier columérin, Kane Palma-Newport, les Bressans Pierre Dupouy et Ismael Martin, le Cognacais Simon Zubizaretta et le Niçois Jean-Blaise Lespinasse ont décidé de poser leurs valises dans le Gers et de fouler l’enceinte de Marius- Lacoste. Quant à la reprise de l’entraînement, il est fixé au 4 juillet prochain. On a bien compris que les Fleurantins n’ont nulle intention d’être des spectateurs de la Nationale 2. Au contraire, ils ont bien l’intention d’animer ce tout nouveau championnat.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?