Le Toulouse Rugby Festival, carrefour des rugbys

  • Après une première étape à Bordeaux, c’est au cœur de la place du Capitole que les Froggies se sont arrêtés pour affronter les Espoirs de Colomiers. Une victoire de bon augure en vue du tournoi amateur de Dubai.
    Après une première étape à Bordeaux, c’est au cœur de la place du Capitole que les Froggies se sont arrêtés pour affronter les Espoirs de Colomiers. Une victoire de bon augure en vue du tournoi amateur de Dubai. Midi Olympique - Stéphanie Biscaye
Publié le

Véritable succès populaire qui a réuni plusieurs milliers de personnes sur deux jours, l’évènement du Toulouse Rugby Festival a aussi facilité la rencontre de plusieurs rugbys, avec la visite de la sélection du Burkina-faso qui prépare un match décisif ou la victoire des froggies, qui joueront prochainement à Dubaï.

Vendredi et samedi dernier, le Toulouse Rugby Festival a battu tous les records. Après une première édition réussie, le "TRF" a réuni pas moins de 1 200 joueuses et joueurs de tous âges et de tous niveaux sur le terrain synthétique installé sur la place du Capitole en plein centre de Toulouse, le tout sous un beau soleil toulousain. On a dénombré également pas moins de 6 000 visiteurs sur les deux jours. Écoles, collèges, lycées, partenaires, grand public, tous ont pu participer aux divers tournois de rugby à toucher dans une ambiance festive.

En marge des nombreux tournois, le festival a reçu la visite d’illustres invités : citons pêle-mêle l’actuel sélectionneur du XV de France Fabien Galthié, le président toulousain Didier Lacroix, le directeur général castrais Matthias Rolland (qui ont évoqué leur futur choc en demi-finale) ou encore le Maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui s’est satisfait de la tenue de l’évènement. Et au-delà de son caractère festif et décontracté, le TRF a été le point de rencontre de plusieurs équipes de rugby qui préparent des échéances sportives sérieuses, voire même historiques. C’était le cas de la sélection du Burkina-Faso, qui s’est rendu sur le festival vendredi dernier : "C’est la première fois que nous nous qualifions pour les phases finales, c’est historique. Nous sommes très fiers", souriait le sélectionneur Cheik Hamidou Ouedraogo. "Nous sommes accueillis pendant tout un mois à Blagnac, la mairie et le club assurent non seulement l’hébergement mais aussi mettent à disposition toutes leurs infrastructures sportives du Ramiers, on est au top !", savourait le manager et entraîneur des avants Thibault Dorey-Fogacci. Avec, en ligne de mire, un immense défi : "On va affronter la Namibie en match d’ouverture le 1er juillet à 18 heures. C’est un match qui compte pour la qualification en vue du Mondial 2023 en France. Le vainqueur rejoindra la poule de la France", prolongeait le technicien. "Après l’Afrique du Sud, la Namibie est la meilleure nation du continent africain. Nous venons d’être affiliés à World Rugby, et avec nos résultats, nous avons maintenant le droit de jouer contre de grandes équipes. Quoiqu’il arrive contre la Namibie, nous voulons continuer à grandir et donner de la visibilité à notre équipe qui a grimpé dans la hiérarchie du rugby africain", espérait le sélectionneur Hamidou Ouedraogo.

Les Froggies se préparent pour Dubaï

Le vendredi soir, on a également croisé l’équipe des Froggies, une équipe à VII qui a remporté la finale contre les Espoirs de Colomiers au terme d’un très beau match. Cette équipe, qui évolue traditionnellement à VII, n’était pas uniquement là pour le plaisir. Elle se prépare aussi à une échéance de première importance : "On se prépare pour le tournoi amateur de Dubaï qui aura lieu en fin d’année, en décembre", nous confiait Gabriel Gandois, membre des Froggies et licencié Espoir au Stade toulousain : "Les Froggies ne jouent habituellement que des tournois à l’étranger, mais la semaine dernière nous avons participé à notre premier tournoi en France, à Bordeaux." Les Froggies avaient terminé troisièmes.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?