Pro D2 - Quelles ambitions pour le Stade montois demain ?

  • Le Stade montois évoluera encore en Pro D2 la saison prochaine.
    Le Stade montois évoluera encore en Pro D2 la saison prochaine. Icon Sport
Publié le

À peine terminée cette saison que le SMR doit déjà se projeter sur la prochaine, avec l’ambition de rester dans le wagon de tête du Pro D2.

Clôturée dimanche dernier par cette défaite en match d’accession, la saison 2021-2022 restera malgré tout dans les annales du club jaune et noir pour diverses raisons. D’abord sportives, avec cette première place de la saison régulière et les statistiques épatantes qui en ont découlées, mais aussi pour la ferveur retrouvée, pour ne pas dire inédite, du public montois qui a envoyé jusqu’au bout des messages d’amour et de sympathie à ses préférés.

Dimanche encore, dans une ambiance incroyable malgré la défaite, joueurs et staff ont pu mesurer à quel point ils avaient donné de la joie et de la fierté à ceux qui les ont supportés depuis ce premier match à Narbonne en août dernier. Réputé froid et distant, le public landais s’est identifié totalement à son équipe, devenant ce qu’il n’était pas encore, un véritable seizième homme.

Pour faire perdurer cette nouvelle idylle avec son public, le Stade montois n’a pas le choix. Il se doit de démarrer la prochaine saison sur les mêmes bases que celle-ci. Plus simple à dire qu’à faire, car estampillé de son nouveau statut, il sera attendu partout, y compris sur ses terres où chaque équipe engagée dans la compétition va rêver d’être la première à mettre fin à son invincibilité en saison régulière.

Le défi est donc énorme pour un club dont les moyens restent… dans la moyenne. Joint en début de semaine, le président Jean-Robert Cazeaux table sur un budget prévisionnel de 7,5 millions d’euros, à peine supérieur à celui de l’exercice écoulé.

Un recrutement pratiquement finalisé

Il va donc falloir faire preuve de perspicacité dans le recrutement et d’inventivité dans l’organisation générale de l’équipe, dans son approche stratégique, pour réussir à se maintenir à un niveau de performance équivalent.

On peut compter pour cela sur un staff qui a démontré sa compétence et sur un groupe à la solidarité jamais prise en défaut. Bien sûr, l’équipe montoise aura un autre visage à la reprise. Elle va perdre des joueurs majeurs, au premier rang desquels Léo Coly, mais elle garde une ossature très forte, et voit arriver des recrues qui voudront se mettre au niveau et apporter de la fraîcheur, de l’enthousiasme et de l’ambition. « Notre recrutement était déjà très avancé, ajoute le président montois, il est aujourd’hui quasiment bouclé avec les nouvelles signatures de Laurent Arbo comme préparateur physique et celle de l’ailier fidjien Misaele Petero, mais aussi la prolongation pour une nouvelle saison du deuxième ligne Andreï Ostrikov. Il nous reste encore deux postes à pourvoir, très certainement un centre et un demi de mêlée. » 

Un recrutement qui devrait permettre de maintenir la densité d’effectif constatée cette saison. Et puis il y aura, comme toujours dans ce club, l’éclosion de quelques pépites issues de la formation maison. On pense bien sûr à Léo Banos, qui n’est plus une découverte, mais qui devrait prendre encore plus d’ampleur, à Lacha Macharashvili, qui va devenir très bientôt un grand pilier droit, mais d’autres pourraient se révéler.

La capacité des Montois à bien commencer ce nouvel exercice sera sûrement déterminante pour la suite. C’est pourquoi, dès le 11 juillet, après quatre semaines de repos obligatoire, ils remettront leur ouvrage sur le métier, avec humilité et détermination, pour continuer de porter haut les couleurs du rugby landais et d’entretenir la belle histoire d’amour avec leurs supporters.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?