Top 14 - Geoffrey Palis : « Se focaliser sur Dupont serait une erreur »

  • Geoffrey Palis sera titulaire avec le CO ce vendredi.
    Geoffrey Palis sera titulaire avec le CO ce vendredi. Icon Sport
Publié le

L'ailier castrais Geoffrey Palis se souvient de l’ambiance qui régnait dans les rangs de son équipe lors de la victoire en barrages contre Toulouse en 2018 et se projette sur le choc de ce vendredi.

Vous étiez de l’épopée du CO victorieuse en 2018 mais vous vous étiez gravement blessé à un genou et n’aviez pas pu disputer la phase finale. On imagine que ce n’était pas une période très heureuse ?

Honnêtement, c’était une période très frustrante pour moi parce que j’avais enchaîné deux ruptures de ligaments d’un genou. On ne va pas se mentir, c’était une période difficile. Quand on est sur la touche et que l’on voit que tout roule pour l’équipe, ce n’est pas évident à supporter même si on reste un bon coéquipier et que l’on est content que le groupe tourne bien. Une chose est sûre : traverser une phase finale dans la peau d’un blessé donne encore plus envie de profiter de celles que l’on peut vivre depuis le terrain !

Quel souvenir précis gardez-vous du choc contre Toulouse en barrage, remporté par votre équipe ?

Ah… c’était un sentiment assez incroyable. On n’était pas favoris, loin de là. Nous nous étions qualifiés un peu « ric-rac », en étant sixièmes au sortir de la phase régulière. Et puis ce barrage lance complètement notre phase finale. C’était incroyable d’avoir battu ce Toulouse-là sur sa pelouse. J’ai le souvenir que l’équipe avait été dominante, elle ne s’était pas laissée marcher dessus par les Toulousains. Les gars s’étaient transcendés et cela avait payé.

On a quand même le sentiment que lorsqu’il joue à son meilleur niveau, le Toulouse de 2022 est supérieur à celui de 2018 

C’est certain. Ils ont une équipe incroyable avec des individualités et des « matchs-winners » dans toutes les lignes. On l’a vu face à La Rochelle la semaine dernière d’ailleurs. Quand ils enclenchent leurs séquences offensives, ils sont incroyables. Mais il ne faut surtout pas les réduire à leurs capacités d’attaquants. Ils sont aussi et surtout de formidables défenseurs, armés d’un paquet d’avants à tout rompre. Ce serait une grave erreur de ne penser qu’ils ne jouent qu’avec les « pattes » de leurs trois-quarts. Sur le match qu’ils ont gagné contre La Rochelle, j’ai été notamment impressionné par leur défense. Contenir le champion d’Europe comme ils l’ont fait, ce n’est pas donné à tout le monde et c’est très fort. C’était bluffant.

Quelles seront les clés stratégiques pour les vaincre, alors ?

Déjà, il faudra être capable de rivaliser dans le défi physique. Cela peut paraître bête, mais si on leur laisse trop le ballon, on va s’exposer et souffrir. Le jeu au pied d’occupation sera précieux, il faudra être performant pour les déplacer. L’idée, ce sera de leur laisser le moins possible le ballon ; ne pas leur donner le bâton pour nous battre.

Comment contenir leur principal facteur X, Antoine Dupont ?

À part en lui faisant un croche-pied au sortir du bus, je ne vois pas comment réduire son influence ! Plus sérieusement, on connaît bien « Toto », c’est un joueur incroyable, il est monstrueux. En plus d’être le régulateur de son équipe, il est capable de franchir, d’aller marquer tout seul ou de créer d’énormes brèches pour ses coéquipiers. Il faudra réussir à le contenir, bien sûr ; mais ce serait une erreur de nous focaliser essentiellement sur lui. Il ne faudrait surtout pas négliger ses coéquipiers qui ont tous du talent et qui son tous potentiellement très dangereux ! Bref, on a du boulot !

On connaît vos aptitudes sous les ballons hauts. Il va sans doute falloir monter au combat dans le ciel de Nice…

Oui, je m’y attends, c’est mon boulot. Après on ne peut pas déjà présager de la stratégie qui sera utilisée lors du match par les Toulousains. Trop de paramètres entrent en jeu, comme les conditions climatiques par exemple. Si on doit me bombarder de chandelles, je tâcherai d’être présent !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?