71 coups de pieds, 2 coups d'éclat de Gela Aprasidze… Montpellier-Bordeaux en stats

  • Le match a été marqué par les 71 coups de pied donnés par les deux équipes.
    Le match a été marqué par les 71 coups de pied donnés par les deux équipes. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Beaucoup de jeu au pied dans cette demi-finale entre Montpellier et l’Union Bordeaux-Bègles, une possession en faveur des vaincus, et un record personnel pour Gela Aprasidze… Le match MHR/UBB en stats.

1 essai de chaque côté

C’était une demi-finale particulièrement serrée. Les essais ont donc été rares. L’ailier de Montpellier Vincent Rattez a marqué dès la 6e minute. L’ouvreur de l’Union Bordeaux-Bègles Matthieu Jalibert lui répondait dix minutes plus tard, inscrivant le deuxième et dernier essai de la rencontre.

2 pénalités de plus de 50 mètres

Le demi de mêlée remplaçant de Montpellier Gela Aprasidze, âgé de 24 ans, est le héros de cette demi-finale en réussissant deux pénalités de plus de cinquante mètres dans les dix dernières minutes, permettant ainsi à son équipe de faire le trou au tableau d’affichage. L’international géorgien n’est pourtant pas un adepte de l’exercice avec le MHR puisqu’il n’avait réussi que deux pénalités pendant toute la saison (13 matchs de Top 14, 5 de Champions Cup et 4 avec sa sélection nationale). C’est la première fois qu’il réussit autant de pénalité, soit quatre, dans une saison.

41 % de possession pour Montpellier

Après une première période bien maîtrisée, Montpellier a été privé du ballon en seconde période. Au coup de sifflet final, c’était bel et bien l’UBB, pourtant battue, qui a eu le plus de munitions avec 59 % de possession de balle.

150 plaquages pour Montpellier

Privé de ballon, le MHR a dû s’employer en défense, en réussissant 150 plaquages sur 169 tentés (89 % de réussite). Les Girondins n’ont complété que 78 plaquages sur 91 tentés (86 % de réussite). Le deuxième ligne de Montpellier Bastien Chalureau est le meilleur plaqueur de la rencontre avec dix-sept plaquages (un seul manqué).

Bastien Chalureau est le meilleur plaqueur du MHR lors de cette deli-finale.
Bastien Chalureau est le meilleur plaqueur du MHR lors de cette deli-finale. Icon Sport

53 % d’occupation en faveur de Montpellier

Malgré une possession de balle intéressante, l’Union Bordeaux-Bègles n’a pas réussi à faire le siège de l’en-but de Montpellier. C’est même le MHR qui a le plus occupé le camp adverse, expliquant ainsi la sensation de maîtrise des Héraultais même si l’écart au score a longtemps été minime.

71 coups de pieds

Les deux équipes n’ont pas voulu prendre de risque et elles ont parfois usé du jeu au pied. Montpellier, sanctionné d’un essai sur un contre de Matthieu Jalibert après une tentative de relance depuis ses 22 mètres, a beaucoup misé sur la longueur de pied de son arrière Anthony Bouthier pour gagner du terrain. En face de lui, Matthieu Jalibert a lui aussi cherché des solutions au pied sans réellement en trouver, mis à part un très beau 50/22 qui ne donnait rien. Les deux équipes ont tapé 71 fois dans le ballon, avec 38 coups de pieds des Héraultais et 33 pour les Girondins.

9 pénalités de chaque côté

Peu de fautes dans cette demi-finale puisque les deux équipes ont toutes les deux été pénalisées à neuf reprises.

15 ballons perdus

Si les Montpelliérains ont eu le plus d’occasions d’essais, ils n’ont pas réussi à concrétiser leurs incursions dans les vingt-deux mètres adverses en raison d’un grand nombre de ballons perdus (15), soit cinq de plus que l’UBB.  

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?