Top 14 - L'oscar de la semaine : Serfontein, l'indispensable

  • On dit souvent que l’on reconnaît les grands joueurs dans les grands matchs. C’est faux. Ou au moins incomplet en ce qui concerne Jan Serfontein, le centre international sud-africain du MHR. Lui, on reconnaît qu’il est un grand joueur sur tous les matchs. Absolument tous.
    On dit souvent que l’on reconnaît les grands joueurs dans les grands matchs. C’est faux. Ou au moins incomplet en ce qui concerne Jan Serfontein, le centre international sud-africain du MHR. Lui, on reconnaît qu’il est un grand joueur sur tous les matchs. Absolument tous. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

On dit souvent que l’on reconnaît les grands joueurs dans les grands matchs. C’est faux. Ou au moins incomplet en ce qui concerne Jan Serfontein, le centre international sud-africain du MHR. Lui, on reconnaît qu’il est un grand joueur sur tous les matchs. Absolument tous.

De mémoire, on ne se souvient plus d’une rencontre où l’on a trouvé Jan Serfontein à côté de la plaque, ou même simplement moyen. Le Bok aux 35 sélections est toujours au rendez-vous. Souvent absent en début de saison dernière en raison de petites blessures, l’ancien joueur des Bulls s’était remis à temps pour aider son club à sauver sa place dans l’élite, et même à décrocher la Challenge Cup. « Je sens que je suis en train de retrouver le rythme. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pu enchaîner deux rencontres de suite. J’ai besoin de beaucoup jouer pour être en confiance », nous confiait-il. Cette année, il n’a pas connu de blessure majeure.

La marque des grands joueurs

Et à chaque fois qu’il était disponible, il a été titularisé par Jean-Baptiste Elissalde et Philippe Saint-André : 18 apparitions pour autant de titularisations. Comme l’année dernière, où il avait réalisé un 17/17. Face à Bordeaux-Bègles, Serfontein a encore été indispensable. Avec ou sans le ballon. Quand il le porte, il percute, il avance, il passe, il avance, il aiguille. Quand il ne l’a pas, il découpe, il replace, il commande, il conteste. À au moins deux moments de la rencontre, il a été décisif. Sur le premier essai de Montpellier d’abord, puis sur un temps fort de l’UBB dans les 22 mètres héraultais quand les deux formations étaient au coude à coude. Bref, la marque des grands joueurs sur qui on peut (tout le temps) compter.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?