Amateur/Honneur - Le projet ruthénois

  • De gauche à droite : Jean-Luc Delaneau, Pierre-Marie Puech, Isabelle Drulhe, Josian Graux, Stéphane Floirac (président), Christophe Storai. Le nouveau projet ruthénois prend forme !
    De gauche à droite : Jean-Luc Delaneau, Pierre-Marie Puech, Isabelle Drulhe, Josian Graux, Stéphane Floirac (président), Christophe Storai. Le nouveau projet ruthénois prend forme ! Photo DR - Photo DR
Publié le

Rodez-Rugby ambitionne la Fédérale 3. Pour cela, il privilégie l’avenir professionnel du joueur pour recruter.

L’année 2019 demeurera à jamais la date la plus cruciale de toute l’histoire du rugby ruthénois. Alors en Fédérale 1, le club a été rayé de la carte suite à une mise en liquidation judiciaire. Sur les cendres de l’ancienne association, une poignée d’irréductibles s’est retroussé les manches pour maintenir la flamme ovale sur la Préfecture aveyronnaise. Rodez-Rugby a ainsi vu le jour au cœur du mois de juillet 2019. Il est reparti en Promotion-Honneur. Un an après, il a rejoint le plus haut niveau de la Ligue. Lors du dernier exercice, les deux équipes seniors ont obtenu leur billet pour la phase éliminatoire. Au niveau de la relève, le club commence à récolter les fruits de son investissement. À ce jour, de l’école de rugby en pensant par les catégories moins de 16 ans, moins de 19 ans et féminines, on recense un total de 456 licenciés. Dans un avenir proche, ces jeunes viendront grossir les rangs du groupe senior ce qui est très encourageant. Pour la saison à venir, les dirigeants ont le désir de retrouver un niveau plus reluisant que celui du championnat de la Ligue Occitanie. En 2023, l’objectif de Rodez Rugby est d’accéder en Fédérale 3. Sur le plus long terme, il ambitionne le plus haut niveau fédéral.

Un projet professionnel

Récemment, le président, Stéphanie Floirac a nommé comme manager, Patrick Furet, une personnalité bien connue sur le Ruthénois. L’ancien joueur professionnel de Perpignan, Narbonne, Pau, Tarbes, ancien coach à Rodez, Dax, Castres, est en charge de ce plan de restructuration. Il est également responsable du recrutement. «On souhaite faire revenir les Ruthénois qui évoluent aux clubs aux alentours. Ensuite pour accéder en Fédérale 3, il faut des joueurs d’expérience. Des joueurs qui ont un niveau supérieur à celui de l’Honneur. On recherche des joueurs qui ont plutôt le profil de la Fédérale 2.», précise le nouveau Patrick Furet. Pour séduire, il faut un projet. Dans ce domaine, les dirigeants aveyronnais ont un argument incontournable, celui d’un projet professionnel ou d’une reconversion. «Rodez est actuellement en plein boom économique. Actuellement sur la métropole ruthénoise, le taux de chômage est de 4 %. Au sein du club, on a mis en place une commission emploi avec nos partenaires. Aux joueurs qui peuvent être intéressés, on leur propose un projet sportif et professionnel. Tout joueur que nous accueillerons, se verra proposer une aide à l’emploi en fonction de son profil. Il est révolu ce temps ou un joueur signait pour un chèque», ajoute Patrick Furet. Rodez Rugby a ainsi lancé sa saison 2023. Il espère désormais que son projet soit couronné de succès.

Contacts > tel : 05 65 68 54 52 / port : 07 87 03 43 32

mail : secretariat@rodez-rugby.com

web : www.rodez-rugby.com/actualite-rugby-rodez-rugby/

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?